Jazz

Le genou de Rudy Gobert a swingué : le géant du Jazz out pour plusieurs semaines

Ah la tuile pour les Mormons ! Rudy Gobert s’est fait une entorse de niveau 2 au ligament collatéral interne de son genou gauche hier lors de l’entraînement et sera indisponible indéfiniment. Bien que la blessure ne nécessite pas d’opération, l’absence risque d’être de plusieurs semaines et la reine Snyder peut commencer à voir ses cheveux gominés blanchir car ce sont les ambitions de Playoffs du Jazz qui en prennent un coup…

Rudy faisait jusque là une très bonne saison (9,2 points, 10,9 rebonds, 1,6 assist et 2,6 contres de moyenne), le plaçant parmi les meilleurs protecteurs de raquette de la ligue, et au centre de la 3ème défense de NBA. C’est notamment ce qui permet au Jazz de garder un bilan équilibré (8-8), étant donné la pauvreté de son attaque (27ème de la ligue). « Gobzilla » avait déjà manqué deux matchs cette saison à cause d’une blessure à la cheville, et son équipe avait alors subi deux défaites, alors imaginez les dégâts si le Franchie est sur le flanc pour plusieurs dizaines de matchs, comme cela a été le cas pour d’autres joueurs NBA eux aussi victimes de la même blessure (voir tableau ci-dessous)… Les Mormons verraient leurs chances de se qualifier en post-season – déjà assez proches du QI de JaVale McGee, donc 0 – quasiment anéanties.

blessure rudy gobert

Nombres de matchs manqués par les joueurs ayant souffert d’une entorse de niveau 2 au ligament collatéral interne, comme Rudy Gobert

Rudy est officiellement indisponible indéfiniment, mais en admettant qu’il soit absent en moyenne autant de rencontres que les exemples donnés par le tableau ci-dessus, c’est à dire 22 matchs, il ne reviendrait pas avant le 14 janvier, soit dans six semaines. Quin Snyder va donc devoir se retrousser les manches et surtout carburer du ciboulot pour trouver des solutions afin de pallier cet énorme manque. L’option la plus évidente serait de repositionner Derrick Favors en pivot pour introduire le rookie Trey Lyles ou Trevor Booker dans le cinq titulaire au poste d’ailier-fort, à moins que la hiérarchie ne soit bousculée par Jeff Withey ou Tibor Pleiss, qui n’entraient pour l’instant sen jeu que dans le garbage time, une fois que la partie était pliée. Ces changements impliquent nécessairement une modification dans la philosophie du Jazz, qui devra être bien plus efficace en attaque (on n’oublie pas que le meneur titulaire est le cancre Raul Neto) pour combler la perte d’efficience défensive. « Ouais, c’est pas faux ! »

On prie pour Rudy en espérant qu’il n’y aura pas de complications et qu’il aura une rapide convalescence, mais l’essentiel est qu’il revienne en pleine forme, sans forcer les choses. Nene, qui avait subi la même blessure en 2014, à la fin du mois de février et était revenu début avril, avait visiblement sauté des étapes, au point qu’il est désormais passé derrière Jared Dudley dans la rotation, c’est chaud. Bon après c’est toujours Randy le coach…

Source image : instreetclothes.com

Source couverture : http://www.bmag.fr

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top