Blazers

Damian Lillard commence à chauffer sévère : 7/11 du parking hier soir, 4ème victoire des Blazers !

Damian Lillard

Damian Lillard avait commencé doucement son début de saison, mais il commence à trouver son rythme et c’est toute une franchise qui gagne ses rencontres !

Nous sommes bien en novembre 2015, les Blazers commencent bien leur saison par 4 victoires en 6 rencontres et Damian Lillard se rapproche bien de la stratosphère Curry : encore un carton hier soir face à Memphis !

Il avait commencé sa campagne discrètement, patiemment, prêchant la même parole over and over again, comme pour calmer la presse et rassurer ses proches. Tout ceci est un processus, je ne peux tout faire tout seul, il va falloir être patient et nous faire confiance. Résultat ? Même si les débuts de saison nous offrent des surprises régulières, le meneur des Blazers en est à sa troisième victoire de suite et a bien suivi ses propos en s’offrant une petite semaine d’échauffement. Deux défaites de suite face aux Suns auront suffit pour appuyer sur le bouton ‘DAME‘ ou plutôt ‘DAMN’ si on regarde de plus près ses récentes performances : 34, 35 et hier soir 27 points ? Le tout à plus de 50% au tir comme à trois points ? Si les yeux et les battements de coeur des fans de l’Oregon étaient jusqu’ici réservés à C.J McCollum, encore une fois auteur d’un très bon match (20 points, 4 rebonds et 5 passes), il va falloir donner quelques fleurs à Lillard car le garçon est en train de clairement assumer son rôle de leader et il gère chaque rencontre avec une maestria impressionnante.

Le pire ? C’est que le réflexe, presque inconscient et déroulé par la plupart d’entre nous, aura été de voir l’opposition et esquisser un sourire. Ah, les Grizzlies, aucun problème Tony Allen et Mike Conley vont hacher le meneur des Blazers. Pari aisé ! Victoire tranquille ! Disons plutôt qu’après avoir pris 200 points par les Warriors cette semaine, les hommes du Tennessee ont une nouvelle fois mangé cher en laissant Damian trouver ses spots et ses appuis derrière la ligne comme en pénétration. Le bilan à distance est énorme (7/11), mais ce serait injuste de ne pas souligner les efforts de Lillard qui a attaqué le cercle à outrance afin de créer des espaces pour les siens, notamment Meyers Leonard et les autres copains disponibles qui profitaient du champ d’attraction défensif causé par le numéro 0. Au final, on obtient une énorme victoire de Portland à la maison, une qu’il faudra confirmer en accueillant les Pistons d’Andre Drummond ce weekend.

Raquette trop faible et donc massacre en vue pour Détroit ? Peut-être, mais on pensait la même chose de Memphis avant l’entre-deux ce jeudi. Si McCollum attire de nombreuses caméras vers l’Oregon en ce moment, il ne faudra pas oublier la hiérarchie actuelle dans la région : Damian est le boss, et quand il est focus ça fait très mal.

Source image : YouTube – FreeDawkins

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top