Grizzlies

Fini le miel, les Grizzlies veulent enfin passer au sang : objectif titre pour les Oursons !

Depuis plusieurs saisons, les Grizzlies nous gratifient de saisons solides, voire très solides. Jamais bien loin du compte mais toujours un peu courts par rapport aux Ferraris de l’Ouest, le squad de Dave Joerger progresse d’année en année et semble être aujourd’hui arrivé à maturité. Suffisamment pour monter d’un cran et aller chatouiller un objectif encore plus ambitieux ? Les joueurs semblent en tout cas y croire dur comme fer.

Memphis n’a pas été la destination la plus prisée des free agents cet été à l’Ouest, la plupart d’entre-eux préférant aller tester la verdure des grandes prairies du Texas ou la texture du sable californien. Malgré tout, Dave Joerger a quand même réussi à attirer un nouveau chien de garde – Matt Barnes – dans sa meute et ce dernier s’inscrit d’ailleurs parfaitement dans la philosophie des Grizzlies depuis quelques années. Celle d’une équipe dure au mal, au talent discret mais à l’efficacité redoutable. Passés pas très loin d’un exploit l’an passé face aux Warriors (les Ours auraient pu mener 3-1 dans la série), Marc Gasol and co. auront finalement payé cher l’absence puis le retour tardif de Mike Conley, victime d’une méchante patate de la part de C.J. McCollum au tour précédent.

Cette saison, tout le monde est – pour le moment – sur le pont et l’objectif est clair pour tous dans le Tennessee. A commencer par Zach Randolph, bien conscient que cette saison 2015/16 est peut-être l’année ou jamais pour aller chercher quelque chose avec sa franchise :

C’est le moment de gagner. Je pense qu’avec la maturité… Nos gars sont meilleurs c’est tout. Mike (Conley) est bien meilleur, Marc (Gasol) bien-sûr… Notre équipe toute entière a acquis tellement de maturité et je pense que c’est l’heure pour nous.

En Playoffs lors des cinq dernières saisons, finalistes de conférence en 2013, les Grizz’ présentent un bilan sexy de 62.9% de wins sur la période, ce qui place la franchise au cinquième rang dans toute la NBA. Et avec la re-signature cet été de Marc Gasol et les arrivées de Brandan Wright et Mattou Barnes, le GM Chris Wallace pense d’ailleurs avoir trouvé la bonne recette pour enfin passer ce foutu palier :

Je crois que nous avons cette année un bon mélange entre les jeunes et les moins jeunes et qu’on n’était encore très près l’an passé. On espère pouvoir défoncer la porte cette saison.

Un bon mélange entre les jeunes et les moins jeunes… Nuançons tout de suite un peu les propos du General Manager en jetant un coup d’œil à l’âge des joueurs majeurs du roster. En effet, si Jarnell Stokes, Russ Smith, JaMychal Green et Jordan Adams tenteront d’incarner dès cette saison le futur de la franchise (avec néanmoins des responsabilités limitées), on note que l’essentiel du roster a tout de même déjà bien bourlingué. Car si Mike Conley, Jeff Green et Brandan Wright atteindront très vite le cap de la trentaine, Marc Gasol, Courtney Lee, Ryan Hollins, Tony Allen, Beno Udrih et Zach Randolph l’ont déjà dépassé, allégrement pour certains. Et on ne parle même pas de Matt Barnes (35 ans) et encore moins de Vince Carter dont on taira l’âge par respect.

On rejoint finalement plus les propos du gros Zibo que ceux de son GM, tant la roublardise et la maturité devraient cette saison être au cœur de la force de frappe de Memphis. Mais pour toucher au but ultime, il faudra plus que du vice et/ou des bons sentiments. Il faudra enfin éviter le mauvais karma, celui qui vous blesse des joueurs et qui vous fait vous cogner le futur champion dès les demi-finales de Conf’…

On part donc sur des objectifs élevés pour les Grizzlies cette saison. Des ambitions néanmoins loin d’être impossibles à atteindre pour un groupe désormais habitué aux joutes sanglantes des Playoffs et qui semble vraiment être arrivé à un tournant. Mais pour valider tous ces propos, il faudra commencer très tôt à faire la loi à l’Ouest. Parce que oui, en 2016, 55 victoires peut rimer avec 6ème place…

source : nbcsports.com

source image : nbcsports.fr

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top