Jazz

Un ancien médecin du Jazz balance sur Deron Williams : « Il ne supportait plus d’être coaché »

Après s’être embrouillé avec plusieurs coaches depuis le début de sa carrière, Deron Williams s’est construit une belle petite réputation de joueur difficile à gérer. Et ça ne devrait pas s’arranger suite aux dernières déclarations de Lyle Mason, ancien médecin du Jazz.

Attention, les vieux dossiers ressortent ! On revient au début de l’année 2011, période à laquelle Deron Williams était encore considéré comme un sacré joueur de basket du côté d’Utah, avec l’éternel Jerry Sloan comme entraîneur. Ensemble, ils avaient remis le Jazz sur la carte NBA après les grandes années John Stockton – Karl Malone, mais les deux quitteront Salt Lake City en l’espace de deux semaines seulement. En effet, Jerry avait d’abord décidé de jeter l’éponge le 7 février en démissionnant de ses fonctions, puis Deron avait été transféré aux Nets de New Jersey quinze jours plus tard. A l’époque, ce trade était plutôt choquant étant donné que Williams faisait partie de la crème des meneurs NBA, mais le clash entre lui et Sloan provoquant le départ de ce dernier a probablement joué dans la volonté du Jazz de se séparer de son All-Star. Dans une interview accordée à Laura Thompson du Salt City Hoops, Lyle Mason est revenu sur cet épisode, lui qui était médecin du Jazz durant 36 ans. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il confirme la version officieuse en balançant pas mal sur Deron :

Le conflit de personnalités entre Deron et le coach a grandi, et c’était devenu impossible que les deux restent. Quand le coach a démissionné, les dirigeants ont tout de même pensé qu’il était mieux de voir Williams partir. Deron était l’opposé de Stockton : il ne pouvait pas supporter que le coach appelle le moindre système. Il voulait annoncer tous les systèmes. Je n’ai jamais compris pourquoi c’était si important. Quand le coach choisissait un système, il le changeait constamment. C’était d’ailleurs le point de rupture, parce que Deron avait tout simplement décidé qu’il n’avait pas besoin de coach, et bien évidemment Jerry pensait d’une manière différente.

Depuis, Deron Williams a connu un déclin aussi rapide que son ascension, lui qui est devenu l’un des joueurs les plus surpayés de la NBA durant ses années à Brooklyn. La saison dernière, il ne tournait qu’à 13 points et 6,6 assists de moyenne, le tout à un horrible 38,7 % au tir. C’est un peu ridicule pour un joueur payé plus de 20 millions non ? Alors oui, les blessures ont joué un rôle dans la perte de son meilleur niveau mais il n’a jamais semblé être à l’aise et au taquet chez les Nets, que ce soit physiquement ou mentalement. D’ailleurs, des rumeurs avaient également circulé sur son implication dans le licenciement de l’entraineur Avery Johnson fin 2012, ainsi que sur des embrouilles avec le coach actuel de Brooklyn Lionel Hollins. Bref, Deron avait besoin d’un nouveau départ et c’est pour cette raison qu’il a négocié un buyout pour rejoindre Dallas cet été.

S’il veut relancer quelque peu sa carrière à l’âge de 31 ans, Deron Williams devra être irréprochable dans l’attitude avec le maillot texan. De toute manière, avec Jim Carrey Rick Carlisle sur le banc des Mavericks, il a plutôt intérêt à se tenir à carreau…

Source : Salt City Hoops

Source image : USATSI

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top