EuroBasket

EuroBasket 2015 : quels combats de coqs à la sortie des poules ?

À deux jours du début de l’EuroBasket, la tension monte. Les poules sont connues, les équipes aiguisent leurs lames afin de trancher dans le vif dès l’ouverture de la compétition. De quoi affirmer un statut de favori ou créer les premières surprises, surfer sur une dynamique positive et atteindre ses objectifs : d’un passage en huitième de finale au titre suprême, en passant par la qualification pour le tournoi pré-olympique, chacun aura son Graal en ligne de mire.

S’il ne faudra bien sûr pas se manquer lors des phases de poule, la vraie compétition, celle qui mène à Rio, débute le 12 septembre avec les matches à élimination directe. Avec déjà des chocs potentiels ? Forcément, dans une poule B assez chargée, les places vont valoir leur pesant de cacahuètes. Et la lutte nous promet quelques ongles rongés chez les Français, en attendant de savoir quel éventuel cador affronter dès les huitièmes… Espagne ? Serbie ? Allemagne ? Turquie ? Italie ? Il va falloir assurer l’une des deux premières places pour éviter de rencontrer tout de suite nos amis ibériques ou ceux des Balkans. Quoique, au pays du chorizo, on saura certainement la jouer fine pour sélectionner son tableau des phases finales comme par le passé… Une chose est sûre, les croisements entre la poule A et la poule B seront certainement les plus relevés et la France ou la Russie feront à n’en pas douter face à l’une des 5 équipes nommées ci-dessus.

Eurobasket 2015 groupe A et B

De l’autre côté, entre les poules C et D, le vainqueur de chaque mini-championnat devrait être plus tranquille pour les huitièmes, avant de voir la pente devenir potentiellement plus raide, avec le second de la poule B en quart pour le premier de la C, et de manière symétrique le deuxième de la A (ou le troisième de la B, rappelez-vous, les combines espagnoles… j’arrête, on va me prendre pour un hater) pour le champion chez les D. Concernant tout ce petit monde, arriver en quart sera un premier pas important. En effet, seulement une des 8 équipes qualifiées à ce stade de la compétition sera, à l’arrivée, sortie de la course aux Jeux Olympiques, lors des matches de classement entre les perdant des quarts. Une deuxième chance au grattage pour ceux qui auront pu être lésés au tirage.

Eurobasket 2015 groupe C et D

Si comme espéré la France termine en tête de son groupe, elle devrait éviter la Serbie et l’Espagne – logiquement – en huitième pour se coltiner la Turquie, l’Allemagne ou l’Italie. Un traitement équivalent en cas de léger faux-pas au premier tour qui verrait la Russie finir devant nous. Ce serait en quart que les choses se corseraient si les hommes de Poutine (président, entraineur et joueur de l’équipe) nous grillaient la politesse, car le risque serait alors grand de se frotter à la Lituanie, au lieu de se « contenter » de la Lettonie, la Croatie ou la Slovénie. Et en demi, peu importe le tableau dans lequel les Bleus se retrouveront on aura du lourd qui devrait être encore en lice : Grèce, Serbie, Espagne, Team USA… Tout ceci si les prédictions de Madame Soleil quant aux résultats des autres poules sont également confirmées. Mais de toute façon, il faudra battre tout le monde pour accéder au titre.

Tableau final de l'EuroBasket

Source : Wikipédia

Tout ceci nous promet tout de même plus de spectacle qu’un match du LOSC au Stade Pierre Mauroy où le public n’attendra plus comme l’an dernier un but de Nolan Roux ou un tacle licite de Florent Balmont – événements appelés miracles – pour s’enflammer. Si en plus les Bleus pouvaient faire mieux que l’équipe de France de Coupe Davis dans cette enceinte, on signe tout de suite. Peu importe le tirage.

Source image : http://www.morandhotel.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top