Equipe de France

EuroBasket 2015, présentation et programme du Groupe A : un perfect obligatoire pour l’EDF

Eurobasket

La France a droit à un groupe plutôt léger pour commencer son Euro, mais attention à ne pas aborder les rencontres en traînant des pieds…!

A quelques jours du début des hostilités, TrashTalk vous offre la présentation complète, poule par poule, de la compétition qui va tenir en haleine la France du basket pendant quinze jours. On commence aujourd’hui avec un Groupe A que l’on suivra évidemment d’un oeil attentif puisqu’il comprend les favoris polonais français. On fait le point sur les forces en présence avant de revenir en détail dans les prochains jours sur chaque adversaire des Bleus.

Objectif principal et non-négociable pour la bande à Vincent Collet, terminer en tête du groupe à la fin du premier tour, afin d’aborder la suite en confiance. Même si les yeux seront avant tout fixés sur les adversaires du A, le dénouement du B sera surveillé de très près et l’attitude des Bleus aura également droit à ses analyses les plus précises. Derrière l’EDF, ça se bouscule doucement mais sûrement, avec des équipes orphelines de nombreux gros joueurs mais qui transpirent le basket.

France

France

  • Tony Parker
  • Antoine Diot
  • Nando De Colo
  • Evan Fournier
  • Nicolas Batum
  • Charles Kahudi
  • Mickael Gélabale
  • Boris Diaw
  • Florent Pietrus
  • Joffrey Lauvergne
  • Alexis Ajinca
  • Rudy Gobert

Joueur à suivre : Tony Parker

Plus besoin de parcourir la carrière fabuleuse de TP avec la France comme avec les Spurs, mais le challenge qui se trouve devant le meilleur basketteur français de l’histoire est de taille. Premièrement, réaliser un back-to-back historique après avoir mené les siens au titre en 2013. Deuxièmement, assurer la transition avec les plus jeunes dans ce qui est censé être son avant-dernière compétition majeure. Enfin, faire exploser le basket en France comme il l’a toujours souhaité, en écrasant la compétition et en mettant les médias au centre de la planète orange. Tout ça après un an d’absence, avec des gars qui ont prouvé qu’ils pouvaient aller loin sans lui. The floor is yours.

Résultat en 2013 : champions d’Europe ma gueule

Les terres slovènes se souviennent encore des exploits de Boris et sa bande, enfin libérés de la pression mentale face à une Espagne qui leur marchait dessus depuis des années. Une fois le voisin du Sud dépassé, le titre fût remporté sans inquiétude et c’est désormais avec une cible dans le dos que cette EDF aborde la compétition. Un statut nouveau et difficile à porter, on suivra justement l’approche des garçons avec précision tous les soirs.

Russie

Russie

  • Nikita Kurbanov
  • Evgeny Voronov
  • Andrei Desiatnikov
  • Andrey Zubkov
  • Dmitry Khvostov
  • Pavel Antipov
  • Semen Antonov
  • Vitaly Fridzon
  • Mikhail Kulagin
  • Sergey Monya
  • Ruslan Pateev
  • Anton Ponkrashov
  • Egor Vyaltsev

Joueur à suivre : Vitaly Fridzon

Membre du CSKA et plutôt du genre très clutch, le garçon respecte parfaitement la tradition de l’Est en montrant un coup de poignet fatal à distance. Sachant que la sélection russe devrait être privée de Kirilenko, Shved et même Mozgov, le scoreur principal pourrait être Vitaly sachant que ce dernier a montré qu’il en avait dans les mains lors du match de prépa face à la France (13 points à 3/4 de loin). Pas forcément un nom aussi connu que Sergey Monya par exemple, lui qu’on a bien connu chez l’Oncle Sam, mais une gâchette à surveiller.

Résultat en 2013 : premier tour

Quand on voit le nombre d’absents annoncés et l’état un peu chaotique dans laquelle cette équipe se trouve, elle qui ne devait même pas participer à l’Euro avant que la commission donne une seconde chance, on est en droit de penser que cette compétition ne devrait pas être dominée par l’armée des rouges. Cependant, il serait fort imprudent de les prendre de haut, car ça respire le basket du premier au dernier homme.

 

Bosnie-Herzégovine

couverture

  • Drasko Albijanic
  • Edin Bavcic
  • Nedim Buza
  • Nemanja Gordic
  • Miralem Halilovic
  • Marko Josilo
  • Elmedin Kikanovic
  • Milan Milosevic
  • Muhamed Pasalic
  • Dalibor Persic
  • Andrija Stipanovic
  • Marko Sutalo
  • Miroslav Todic
  • Emir Zimic

Joueur à suivre : Marko Sutalo

Pas de Mirza, pas de Jusuf ni de Djedovic pour nos copains du Groupe A, mais un meneur qui a de la dynamite dans les mollets et surtout un syndrome Eddie House assez flippant. Près de 59% de réussite du parking il y a deux ans (!) avant de redescendre sur Terre pour taquiner la quarantaine la saison dernière, monsieur est du genre créateur mais aussi pyromane de naissance. Attention à ne pas chauffer la bête.

Résultat en 2013 : premier tour

Typiquement le genre d’équipe qui peut se glisser sur le podium du groupe si la Russie ou la Pologne font exploser leur vestiaire. Ce n’est pas demain qu’on parlera de Nurkic en pivot dominant dans une compétition européenne, mais le garçon regardera ses copains en espérant les voir créer la surprise. Techniquement et niveau talent, il y a la place. Mais en face…

Israel

  • Oz Blayzer
  • Omri Casspi
  • Alexey Chubrevich
  • Shawn Dawson
  • Lior Eliyahu
  • Dor Fischer
  • Yaniv Green
  • Nitzan Hanochi
  • Elishay Kadir
  • Raviv Limonad
  • Gal Mekel
  • Yogev Ohayon
  • Boris Rothbart
  • Bar Timor

Joueur à suivre : Omri Casspi

On gardera bien évidemment un oeil sur Gal Mekel mais aussi sur Shawn Dawson qui peut envoyer du lourd par séquences, mais la rockstar israélienne c’est bien Omri, dont les exploits seront probablement regardés de loin par un DeMarcus Cousins fou-amoureux. On ne s’attend pas à un triple-double de moyenne, mais le soir où ça rentre bonjour les dégâts. Aucune pression, de l’expérience et l’envie de cartonner.

Résultat en 2013 : premier tour

Avec Pnini et Halperin la question aurait été tournée différemment, mais on ne peut pas mettre la sélection israélienne directement derrière la France, rien qu’en voyant la Finlande et la Russie devant. Cette équipe restera quand même sympa à regarder, surtout pour voir Mekel avec un peu de temps de jeu, lui qui reçoit ses minutes au lance-pierres chez l’Oncle Sam. On se glisse dans les trois au buzzer ?

Pologne

 

Marcin Gortat

  •  Aleksander Czyż
  • Aaron Cel
  • A.J. Slaughter
  • Damian Kulig
  • Mateusz Ponitka
  • Dardan Berisha
  • Adam Waczyński
  • Marcin Gortat
  • Łukasz Koszarek
  • Przemysław Zamojski
  • Przemysław Karnowski
  • Karol Gruszecki

Joueur à suivre : Marcin Gortat

Rien que pour le marteau polonais, on suivra le parcours de cette équipe avec sérieux. Il faut dire que l’intérieur commence à régulièrement envoyer du pâté du côté de Washington, et que son type de jeu s’adapte parfaitement au rythme FIBA. Sans Maciej Lampe, il aura les plein pouvoirs et devrait donc se régaler statistiquement. Reste à voir si ses copains rentreront leurs tirs ouverts…

Résultat en 2013 : premier tour

Peut-on caler la Pologne dès aujourd’hui derrière la France ? La bande à Marcin doit clairement assurer le minimum en se qualifiant pour le tour suivant, où elle rencontrera probablement une douceur du groupe B comme l’Espagne ou la Serbie, mais la Finlande et Israël ne se laisseront pas faire. Quoi qu’il en soit, l’objectif est de faire mieux qu’en 2013, ce qui devrait être possible pour cette équipe de beaux bébés.

Finlande

Finlande

  • Mikko Koivisto
  • Shawn Huff
  • Gerald Lee
  • Tuukka Kotti
  • Petteri Koponen
  • Matti Nuutinen
  • Ville Kaunisto
  • Carl Lindbom
  • Joonas Caven
  • Roope Ahonen
  • Jamar Wilson
  • Alexander Madsen
  • Erik Murphy

Joueur à suivre : Petteri Koponen

Meneur solide au Khimki, le petit finlandais est du genre à avoir une grosse brouette et s’est avéré comme le leader indiscutable de son équipe, même si Erik Murphy peut sonner la cloche de certains. Avec une EuroCup en poche et 27 bougies sur le gâteau, c’est l’heure ou jamais de taper du poing sur la table pour également prouver aux Mavs -qui détiennent ses droits- que Deron Williams n’est plus fait pour ce job.

Résultat en 2013 : second tour

Alors, plutôt touristes ou trouble-fêtes ? Nos amis du Nord pourraient faire un petit boucan sur cet Euro, en allant bousculer une cylindrée plus sexy hors du podium. Il y a deux ans, le second tour leur ouvrait les portes et il y a un an, la Finlande remportait un petit match au Mondial. On continue sur cette voie-là ou on redescend sur Terre, à eux de choisir début septembre.

Programme des rencontres

Samedi 5 septembre

  • 15h : Pologne / Bosnie
  • 17h30 : Israël / Russie
  • 21h : France / Finlande

Dimanche 6 septembre

  • 15h : Russie / Pologne
  • 17h30 : Finlande / Israël
  • 21h : France / Bosnie

Lundi 7 septembre

  • 15h : Finlande / Russie
  • 17h30 : Israël / Bosnie
  • 21h : France / Pologne

Mercredi 9 septembre

  • 15h : Bosnie / Finlande
  • 17h30 : Pologne / Israël
  • 21h : France / Russie

Jeudi 10 septembre

  • 15h : Finlande / Pologne
  • 17h30 : Bosnie / Russie
  • 21h : France / Israël

Pronostic TrashTalk

  1. France
  2. Russie
  3. Finlande
  4. Israël
  5. Pologne
  6. Bosnie

Normalement, pas de grosses surprises à prévoir sur les deux plus hautes marches, même si la Russie n’est pas au top de sa forme actuellement. Derrière, la bataille sera rude, notamment pour la troisième place où Finlandais et Israéliens se rentreront dans le lard. On aimerait bien voir Gortat au second tour, mais entre lui et les absents de Bosnie le bas du groupe semble dessiné. Demain, retrouvez la présentation du Groupe B : le couteau entre les dents !

Source image : francetvinfo.fr

1 Comment

1 Comment

  1. Not_in_My_House

    24 août 2015 à 18 h 48 min at 18 h 48 min

    Nonobstant une prise de position graphique digne des plus grands FDP (bravo aux graphistes, et merci pour le fou-rire avec les images de la Russie et de la Finlande), la prose est agréable, comme une canule de Normacol bien enduite.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top