Magic

Jason Smith quitte les Knicks pour Orlando : on appelle ça une récompense post-dépression

Comment ça, c’est méchant ? On ne va pas se mentir. N’importe quel être humain qui a joué pour Derek Fisher l’an dernier mérite un câlin : Jason Smith a justement choisi d’aller le récupérer en Floride.

Certains considèrent d’ailleurs que l’échange entre le joueur et Kyle O’Quinn est le plus important de cette période estivale. Dans un duel d’intérieurs remplaçants qui adorent boxer au rebond et taper des coups de la corde à linge, aucune des deux équipes n’a véritablement gagné mais Scott Skiles sera ravi de récupérer un joueur qui colle parfaitement à sa vision du basket. Du sang, des pompes, des écrans quatre étoiles et le tout H24, difficile de mieux résumer la carrière de Smith qui représente le col-bleu idéal pour toute équipe en manque de dureté. Cela tombe bien, la raquette du Magic était un peu douillette l’an passé avec seulement Vucevic et Frye en protection d’arceau, Jason sera ravi de sacrifier son corps pour aller gêner du voltigeur professionnel. Que ce soit à Philadelphie, New Orleans ou dans la Big Apple, le natif du Colorado a toujours montré un style très old-school en NBA et ce dernier lui va parfaitement bien.

Une seule saison et 4.5 millions de dollars, voilà ce que Rob Hennigan et sa clique ont signalé à Smith pour conclure leur entrevue, la paperasse étant gérée dans les prochains jours. En 22 minutes de moyenne passées sur les parquets l’an dernier, Jason offrait 8 points et 4 rebonds de moyenne mais c’est un peu plus que ces deux catégories qui seront cochées par le joueur en arrivant à Orlando. Au-delà de son attitude mentionné plus haut, c’est aussi son professionnalisme et sa capacité à tout donner pour l’emporter qui fera le plus grand bien dans le centre de loisirs du Magic, lui qui est bourré de jeunes en manque de repères entre Aaron Gordon, Victor Oladipo, Tobias Harris et Elfrid Payton. Du très bon matos plein de potentiel, mais qui aura droit à quelques claques bien fermes si un membre de l’armée se pointe en retard à l’entraînement. Bref, vous l’aurez compris : Skiles se frotte les mains et a déjà prévu la location d’une dizaine de wagons pour que Smith puisse les tirer chaque matin.

Doucement mais sûrement, le Magic réalise de bons mouvements et se positionne comme l’une des équipes à surveiller à l’Est dans quelques mois. Si vous n’avez pas encore réservé, allez-y.

Source : USA Today

Source image : TheGuardian

1 Comment

1 Comment

  1. thependontlie

    8 juillet 2015 à 10 h 58 min at 10 h 58 min

    Comme l'indique la conclusion, Orlando se construit, ça se fait lentement, sans grand éclat mais y'a du potentiel. Dur quand même d'arracher les PO mais on se souvient quand même que la saison dernière beaucoup de matchs ont été perdu bêtement sur un craquage à la fin, si ce défaut est travaillé ça peut faire un tas de victoires en plus. Espérons que Fournier soit responsable de quelques unes.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top