Magic

C.J. Watson signe à Orlando : Oladipo et Payton ont trouvé leur papa pour les trois prochaines années

Orlando n’est pas forcément la terre préférée des free-agents cet été mais la franchise floridienne a au moins le mérite de recruter intelligemment, histoire de faire pousser ses jeunes plantes en toute quiétude. L’arrivée de C.J. Watson n’a peut-être rien de clinquant, mais elle va en tout cas en ce sens.

Elfrid Payton (21 ans), Victor Oladipo (23), Aaron Gordon (19) – qui vient de faire du sale face aux Clippers en Summer League avec 22 pions et 18 rebonds – mais aussi Nikola Vucevic (24), Evan Fournier (22), le petit Hezonja (20) ou même Tobias Harris (23). Voilà le topo au niveau des gamins du Magic pour la saison à venir. Et pour entourer ces jeunes fifous dont la barbe ne commence qu’à pousser, Scott Skiles pourra compter sur une poignée de vétérans, posés là autant pour servir de sparring partners que pour remettre les gosses dans le droit chemin si incartade il y a. Channing Frye et Willie Green étaient cette année les tontons flingueurs du groupe et ils seront donc rejoints prochainement par C.J. Watson, fraîchement récupéré par Rob Hennigan.

15 millions pour les 3 prochaines années, avec pour mission principale de mener le second unit du Magic et donc de chapeauter notamment Oladipo et Payton, deux jeunes pousses sur qui il faudra veiller afin d’en faire des joueurs NBA accomplis et pas seulement des baby-stars.

Orlando sera le cinquième port d’attache du collègue de Sherlock, le meneur ayant déjà porté les jerseys de Golden State, Chicago, Brooklyn et Indiana. Chez les Pacers l’an passé, il était le back-up de George Hill et tournait à 10 points et 3,6 assists par match, dans ce qui reste pour l’instant sa meilleure saison en carrière d’un point de vue statistique. Doté de l’expérience due à ses 31 piges ainsi que d’un bon petit shoot du parking (38% en carrière), C.J. arrive donc au Sud-Est des States dans « la meilleure forme de sa vie », pour ce qui sera sûrement l’un de ses derniers gros défis persos.

A voir maintenant si papy sera la personne adéquate pour aider ses jeunes coéquipiers à fabriquer l’un des backcourts les plus solides de la ligue, mais voilà en tout cas un renfort réfléchi pour le Magic, qui aidera à n’en pas douter cette équipe de baby à enfin redorer le blason d’une franchise qui déçoit encore et toujours depuis le départ de Dwight Howard…

source texte : sbnation.com

source image : rantsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top