Kings

Marco Belinelli aux Kings : après le gros poisson, c’est une baleine qui atterrit à Sacramento

Alors que Sacramento vient de récupérer James Anderson, une nouvelle recrue rejoint les Kings. Il s’agit de Marco Belinelli. À défaut d’être un joueur capable de changer le visage de la franchise, il reste un ajout solide et capable de contribuer efficacement.

Tout s’emballe en Californie. Après avoir vu Monta Ellis et Wesley Matthews leur filer sous le nez, les « Rois » ne veulent pas se retrouver le bec dans l’eau. Ils ont donc élargi leur champ de recherche et l’objectif est clair : faire progresser l’effectif. Ainsi, ils récupèrent un vétéran aguerri aux joutes NBA qui prendra – au moins numériquement parlant – la place du jeune Nik Stauskas, envoyé aux Sixers pour faire de la place dans la masse salariale. Marco Belinelli n’a pas fait la fine bouche, et même s’il aurait aimé rester à San Antonio, il n’aurait pas pu obtenir un deal suffisamment intéressant financièrement aux Spurs qui misent gros sur LaMarcus Aldridge. Il prendra donc 19 millions de dollars au cours des trois prochaines saisons à Sacramento. Soit bien plus que les 2,8 millions qu’il touchait l’an dernier dans le Texas.

Bien entendu, cette arrivée ne fait pas des Kings un concurrent aux Playoffs, mais elle apporte une plus-value sympathique. L’an dernier, le shooteur italien envoyait 9,2 points à 37,2% du parking à Vespa. Même si ses stats sont en baisse par rapport à 2013-14 (11,2 points à 43% de loin, son record d’adresse derrière l’arc en carrière), elles représentent certainement le seuil maximum que Stauskas aurait pu atteindre. Est-ce que cette signature sera suffisante pour attirer d’autres joueurs ? Peu probable. En tout cas, dans les systèmes de George Karl laissant la part belle aux gâchettes et au jeu offensif, Marco Belinelli pourrait tirer son épingle du jeu en profitant de position dans le corner et d’espaces suite aux prises à deux sur DeMarcus Cousins. Cette fois-ci, Ben McLemore pourrait bien perdre sa place, et cela confirme également que James Anderson servira de doublure à l’aile.

Reste à savoir si la balle circulera assez bien à Sacramento pour que l’Italien bénéficie de ces tickets shoot. On sait que chez les Kings, un certain Rudy Gay maitrise plus l’iso que l’extra passe. Du changement en vu pour Marco Belinelli.

Source texte : NBC Sports

Source image : radici-press.net

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top