Nets

Mason Plumlee sur le départ : Brooklyn vend aussi ses chaussettes, ses stylos, ses serviettes…

C’est ce qu’on appelle vraiment mal gérer ses décisions, saisons après saisons. La Draft approche à grands pas et les Nets sont en train de montrer leur incompétence en tête du bordel : Billy King à la barre, immédiatement.

Non, Billy King n’est pas un mélange entre Billy Paul et Martin Luther King, même si les pauvres fans de Brooklyn prieraient pour que cela soit le cas. Après avoir flingué le compte en banque de sa franchise en donnant un porte-avion de dollars à Deron Williams (100 millions sur 5 ans) et effacé le futur en distribuant ses choix de Draft à n’importe quelle équipe en demande, le boss des Nets a ajouté une mini cerise sur le gâteau en annonçant discrètement qu’il voulait obtenir une meilleure place à la réunion des jeunes le 25 juin prochain. Jusque là, rien de flagrant. Sauf quand on revient un tout petit peu en arrière, et qu’on récite les choix du bonhomme comme une insupportable dictée…

Cette année, les copains de Brook Lopez sont en possession du 29ème choix au premier tour. Avec un bilan aussi pourri en saison régulière, comment est-ce possible ? Peut-être en réalisant un transfert avec les Hawks il y a trois ans, dans lequel une possibilité d’échanger les places en 2015 était envisageable. Résultat, alors qu’Atlanta devait patienter au siège 29, c’est le numéro 15 dont la bande à Jeff Teague a hérité, en envoyant simplement un texto à la Ligue : merci de bien vouloir activer l’option crevard qui nous a été offerte. Mais de quel transfert s’agissait-il ? Oh, trois fois rien. Juste celui de Joe Johnson et ses 119 millions de dollars sur 6 ans. Mais si, Joe Johnson, le type que Billy King vient d’envoyer sur le marché des transferts. Rien de plus logique ! Du coup, quitte à réaliser le triplé, autant envoyer à une autre franchise le seul véritable rayon de soleil créé dans le coin de la Grosse Pomme depuis trois ans, en Mason Plumlee.

Selon Stefan Bondy du New York Daily News, les Nets pourraient se séparer de leur intérieur afin d’obtenir un meilleur talent dans cette Draft 2015 à beau potentiel, même si le ‘Plumdog’ tournait à 9 points, 6 rebonds et 1 contre en 21 minutes de jeu et qu’il venait de faire du propre avec Team USA l’été dernier. Bien évidemment, de nombreuses franchises contacteront King afin de récupérer ce jeune joueur de l’ombre qui ferait du bien sur n’importe quel banc de la Ligue, mais comment peut-on descendre aussi bas en se tirant dans ses propres pieds ? On a très hâte de voir les décisions prises concernant Brook Lopez et Thaddeus Young cet été, du genre rempiler le duo pour trois fois trop cher et échanger le tout en février contre des tours de Draft dévalués.

Tout va bien à Brooklyn, n’hésitez pas à contacter la franchise si vous souhaitez quelques joueurs de qualité pour trois fois rien. En ce moment, c’est open-bar.

Source : New York Daily News

Source image : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top