Hawks

Hawks – Cavs, débrief du Game 2 : LeBron sous contrôle, Atlanta sous l’eau, bientôt le sweep ?

C’était le match ou jamais pour que les Hawks tiennent le regard avec les Cavs. Un second essai à la Philips Arena, dans l’espoir d’égaliser au score sur la série. Hélas pour eux, il n’en fût rien : leçon à domicile, signée LeBron et compagnie (94 – 82).

Avant que le premier entre-deux de la rencontre ne prenne place, le karma avait pourtant décidé de jouer en faveur des hôtes puisque DeMarre Carroll était maintenu dans le cinq de départ, seulement 48h après sa vilaine frayeur au genou. Il y avait également l’annonce officielle du forfait de Kyrie Irving, largement de quoi booster la confiance de Jeff Teague et compagnie. Et autant dire qu’au moment où la table de marque commençait son boulot, l’ambiance était bonne dans les rangs des Hawks. Malheureusement pour eux, surtout pour leurs fans, la suite sera nettement moins drôle. Disons-le tout de suite avant de rentrer dans les détails, c’était la pire soirée possible à Atlanta cette année. Car au-delà du simple score final qui ne représente que faiblement la domination des visiteurs en terre sudiste, le pire scénario possible s’est déroulé devant les yeux des pauvres spectateurs de la Philips, venus nombreux et bruyants : Korver se pète la cheville, Horford se fait mal au genou. Le premier se fait rouler dessus par Matthew Dellavedova qui s’arrache sur un ballon libre, symbole fort de ce match dans lequel les Hawks n’auront montré pratiquement aucune envie : sérieusement, quand on voit Tristan Thompson prendre 8 rebonds (16 au total) sur le premier quart et Atlanta… 7 ? On se doutait que l’affaire ne durerait pas 48 minutes. Le second a eu besoin d’aide pour retourner jusqu’au banc, encore une fois mangé tout cru par la paire Mozgov-TT.

Mais ce serait difficile et surtout incorrect de parler de ce match sans mentionner le bon boulot des Cavs, du premier au dernier homme. Pointé du doigt -et à juste titre- pour ses décisions parfois choquantes, David Blatt a su demander à ses joueurs de jouer sans chercher d’excuses, tout en confirmant leurs énormes progrès défensifs. Tout simplement étouffants, les soldats de l’Ohio ont limité leurs adversaires à 42% dont 23% à distance, pressant leur mouvement de balle et forçant certains joueurs à prendre des décisions auxquelles ils ne sont pas habitués. Deux hommes se sont d’ailleurs illustrés ce vendredi, Iman Shumpert et Matthew Dellavedova. Alors que J.R. avait assuré le show au G1 et que Kyrie était absent sur cette rencontre, c’est bien cette paire qui a pris le relais pour faire pleurer Paul Millsap et consorts : 27 points à 6/13 du parking ainsi que leur habituelle hargne défensive, le combo parfait avec Thompson pour venir soutenir un certain numéro 23. Car oui, au final, c’est bien lui qui aura fait taire le plus de monde, offrant un petit chef d’oeuvre pas forcément évident d’un point de vue numérique mais difficilement critiquable pour tout fan de basket qui se respecte. Concentré d’entrée, distributeur par la suite et actif en défense, LeBron était au sommet de son art hier soir. Un joueur d’échec capable de ralentir le jeu, analyser et appuyer là où ça fait mal, sans oublier de prendre plaisir et offrir un show en déplacement. La totale, ponctuée par cette ligne devenue anodine : 30 points, 9 rebonds et 11 passes à 10/22 au tir.

La question a changé, les regards aussi. Désormais, on ne souhaite plus savoir si Paul Millsap ou Al Horford pourront tenir au rebond face aux Cavs, ou bien tenter de deviner le pourcentage au tir de Korver. Aujourd’hui, la planète basket se demande ceci : les Hawks pourront-ils remporter au moins un match sur cette série ? Début de réponse ce dimanche à Cleveland, pour le Game 3.

Source image : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top