Nets

35 points à 7/11 du parking : Deron Williams est drogué, confirmation évidente en vidéo !

Peut-être qu’il fallait ça pour le relancer. Peut-être qu’il fallait ça pour battre ces Hawks. Quoi qu’il en soit, Deron Williams n’en a rien à faire aujourd’hui : après sa sublime performance hier soir, le vétéran peut mourir tranquille.

La voix de Thierry Roland résonne encore, comme un tatouage imprimé dans le crâne à cause de ces bombes, ces 7 bombes toutes envoyées au meilleur moment, où au pire pour les fans d’Atlanta. Notamment celle en toute fin de rencontre, alors que Jeff Teague avait enfin décidé de se réveiller après 35 minutes de léthargie complète. Le meneur formé à Wake Forest n’a pas compris la violence du phénomène paranormal survenu dans le Barclays Center ce lundi, l’exorcisme de Deron devant des milliers de personnes, pour lui permettre d’atteindre le paradis de la planète basket. Tout simplement trop chaud pour être touché ou arrêté, Williams fait fondre 80% du Groenland avec ses tirs pris dans tous les sens, et les réseaux sociaux explosent. Que se passe-t-il, comment ça, quoi ? Lui, qu’on pointait du doigt il y a encore quelques jours pour sa terrible gestion du Game 2, subitement en feu pour faire trembler Mike Budenholzer et ses sbires ?

Exactement. Un carton unique qui permet au vétéran de s’offrir un nouveau record en carrière et surtout prolonge cette série encore plus longtemps, puisqu’il faudra notamment revenir chez lui pour un Game 6 déterminant. Cependant, on préférera prendre les choses unes par unes et se rappeler que ce type d’explosion est devenue rarissime chez lui. Beaucoup trop souvent cadenassé dans le rôle de distributeur et spot-up shooter, Deron lâche enfin les rennes et se croit à l’arrière de sa maison, dans son jardin. Et que je te fais passer Teague pour une chèvre, et que je te rentre des tirs monstrueux pour faire exploser mes fans ainsi que la cabine de beIN Sports, tout y était et chacun a pu apprécier ce coup de chaud exceptionnel. Bilan des dégâts, attention ça fait mal : 35 points (13/25 au tir, 7/11 de loin, record), 5 rebonds et 7 passes, juste les statistiques de Kobe alors que le type ressemble à un boucher du côté de Belleville. La grande classe. Pourra-t-il nous offrir une nouvelle performance similaire prochainement ? On en doute, mais quand on voit ces vidéos on ne repense qu’à une chose. Si l’histoire avait changé la donne, si l’histoire avait changé la donne…

Source image : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top