Hawks

Comme un symbole : les Hawks marchent sur Phoenix 96-69 pour établir leur record de victoires

Avec 57 victoires au compteur avant d’affronter les Suns de Phoenix diminués, les Hawks avaient déjà égalé le record de victoire de la franchise datant de 1986-87 et 1993-94. En marchant sur les joueurs de l’Arizona, ils ont établi une nouvelle marque historique pour des Faucons.

En s’imposant 96-69, Atlanta a donc remporté une 58ème victoire cette saison et pourrait même atteindre les 60 avant les Playoffs. Dans le sillage d’un collectif toujours impeccable (DeMarre Carroll, Jeff Teague et Mike Muscala à 16 points, 14 pour Al Horford, seul Kent Bazemore ne score pas dans le jeu lors de ce match), les hommes de Mike Budenholzer se sont rapidement rendus le match facile avant de dérouler et creuser encore plus l’écart lors du garbage time. Il faut dire qu’en face, on a vu une pâle copie des Suns si séduisants il y a un an et qui ont réalisé un match assez pauvre offensivement, seul Gerald Green (15 points mais à 6/16) dépassant les 10 unités au scoring. Avec une adresse de 31,3%, difficile de remporter une rencontre NBA.

Déjà peu en verve, Phoenix a vu Eric Bledsoe quitter ses coéquipiers à 6 minutes de la fin du 3ème quart-temps après avoir écopé d’une seconde faute technique. Une soirée à oublier, à l’image de cette fin de saison compliquée. La mayonnaise n’a pas pris dans l’Arizona, et il va falloir réfléchir à des solutions pour redevenir compétitifs dans une Conférence Ouest aussi ardue.

Du côté des locaux, ce nouveau succès et ce record semblent anecdotique. À mesure que les matches et les victoires se sont enchainés, l’ambition a grandi, et les Hawks ne se cachent plus. Ils espèrent désormais confirmer en Playoffs.

Ce n’est pas notre objectif [le record de victoires de la franchise]. C’est juste un des trucs qui arrive alors que nous visons notre but ultime. Ça peut arriver et c’est quelque chose dont nous sommes fiers. – Kyle Korver.

Reste à savoir si cette dynamique et cette réussite peuvent continuer lors des matches plus importants du printemps. Une chose est sûre, Mike Budenholzer connait la recette pour avoir participé à son élaboration du côté de San Antonio avec le chef Popovich. 

Source image : Peachtreehoops

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top