Kings

Après avoir vaincu le cancer, George Karl se lance un nouveau défi : entraîner Rudy Gay

Au départ pressenti pour prendre les rênes du Magic après le renvoi de Jacque Vaughn, George Karl aurait engagé des discussions avec les Sacramento Kings, et serait en tête dans la course.

Il avait dernièrement exprimé sa volonté de reprendre du service, et plus particulièrement en NBA. L’heure de ressortir le costard se rapproche pour George Karl. Et c’est un coach avec un sérieux pedigree et une réputation de redresseur de franchises qui se rend disponible aux plus nécessiteux. Et c’est peu dire quand on voit la situation des Kings. Parmi ses expériences les plus significatives, on retrouve Seattle qu’il a hissée en Finales NBA en 1996, les Milwaukee Bucks qu’il a emmenés en Finales de Conférence (et le scandale qui a suivi leur défaite face aux Sixers) en 2001, et aux Denver Nuggets à qui il a permit de connaître le meilleur bilan de leur histoire 2012-2013, ce qui lui a valu le titre de Coach de l’Année avant d’être viré comme un malpropre après une défaite au premier tour des PlayOffs face aux Warriors.

George Karl en NBA, c’est 59,9% de victoires en 25 ans de carrière en tant qu’entraîneur (1131 victoires en 1889 matches, il est le septième coach de l’histoire à avoir atteint les 1000 victoires), une statistique en laquelle il n’a pas particulièrement l’air de tenir vu son statut de favori pour reprendre le banc de Mike Malone. Mais Karl montre qu’il en a encore dans le pantalon. Il est peut-être même le dernier partisan durun-and-gun. Ce qui faisait de lui aussi un candidat sérieux pour entraîner les jeunes loups du Magic, le résultat aurait pu être intéressant. En même temps, réussir à entraîner DeMarcus Cousins, et éventuellement redresser les Kings, le ferait entrer au Hall of Fame avec tambours et trompettes.

Un des meilleurs entraîneurs de la Ligue s’apprête à reprendre du service et il va falloir avoir des nerfs solides. Il est cependant en concurrence avec Nate McMillan notamment, qui a une longueur d’avance sur Karl en terme de nerfs puisqu’il a coaché l’équipe de psychopathes des JailBlazers. Une chose est sûre, George Karl a déjà abandonné ses pantoufles.

Source : slamonline.com

Source image : foxsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top