Mavericks

Fini les passes laser : Rajon Rondo blessé à l’oeil, absent plusieurs semaines ?

Parfaitement incorporé à une équipe de Dallas qui souffle encore un peu le chaud et le froid cette saison (32 victoires – 17 défaites, mais 5/5 sur les 10 derniers matches), Rajon Rondo va devoir laisser ses petits copains se débrouiller seuls quelques temps.

Le chef d’orchestre des Mavericks souffre en effet de fractures de l’orbite et du nez, subies après avoir encaissé un violent coup de genou de la part de son coéquipier Richard Jefferson, alors qu’il était à terre, lors de la victoire à Orlando (108-93), samedi dernier. Le verdict est de trois matches manqués minimum, ce soir face à Minnesota (il ne fera donc pas face à Ricky Rubio), mercredi à Golden State, et jeudi à Sacramento. Une absence qui pourrait toutefois être plus longue, les Mavs n’ayant communiqué aucune date officielle de retour aux affaires.

Un sale coup pour Dallas, dont la défense est la grande bénéficiaire de l’arrivée de « RR » aux manettes. Capable de prendre n’importe qui en un contre un, tout en dirigeant l’attaque avec poigne (même si l’attaque exquise façonnée par Rick Carlisle se dirige un peu d’elle même), Rondo va forcément manquer aux Texans, qui vont devoir faire le dos rond et espérer rester au contact du wagon de tête de l’Ouest en attendant de le récupérer.

Une tâche qui pourrait s’avérer compliquée, quand on voit tout d’abord les remplaçants possibles au poste de meneur titulaire. En effet, ni Devin Harris, ni JJ Barea, et encore moins « Immonde » Felton ne semblent pouvoir tenir la dragée haute aux autres meneurs de l’Ouest. Deuxièmement, quand on voit le calendrier assez coton qui attend Dallas dans les prochains jours. Entre le déplacement à GS le 4, et les réceptions de Portland et des Clippers le 7 et le 9, il y aura de quoi faire d’ici le All-Star break pour Dirk et sa bande, qui sont d’ailleurs une des rares formations de la ligue à avoir un meilleur record à l’extérieur (18-9) qu’à domicile (14-8).

Il va falloir impérativement se serrer les coudes, d’autant plus que dans cette conférence Ouest irrespirable, on a aussi vite fait de monter dans les premiers rangs que de se taper une énorme gamelle. A Rick Carlisle de trouver la parade en attendant que Rajon Rondo ait récupéré de son mal et se soit acheté un joli masque de protection.

Source : probasketballtalk.nbcsports.com

Image : dallasnews.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top