Heat

Hassan Whiteside is the new GOAT : 14 points, 13 rebonds et… 12 contres face aux Bulls !

On avait droit hier soir en apéro à une rencontre entre des Bulls en recherche de sensations et une équipe de Miami toujours la bave aux lèvres quand il s’agit d’aller taper la bande à Joakim Noah. Mais la grosse, l’immense perf de la soirée est venue d’ailleurs. Bienvenue dans la quatrième dimension…

On attendait donc une rencontre accrochée entre les boyz’ de Dwyane Wade et ceux de Derrick Rose, l’un continuant tant bien que mal à essayer de laisser « Mayami » sur la carte NBA, alors que l’autre aimerait bien voir ses Bulls passer enfin à la vitesse supérieure… Première leçon, si Miami n’est pas un candidat au titre, il faudra être sérieux pour se débarrasser de ces gars-là en PlayOffs. En effet, si « D-Wade » (26 points à 10/18 hier) et Chris Bosh (20 points) sont épargnés par les bobos, la sixième place d’une Conférence Est bien malade est plus que d’actualité pour les Floridiens. Vous l’aurez compris, le Heat a donc tapé de très pâles Bulls hier soir, 96-84, une équipe de Chicago en très petite forme actuellement et qui ferait bien de commencer à panser ses plaies et de retrouver son fonds de jeu avant le printemps…

Mais la vérité est ailleurs…

Oui la vérité est ailleurs car si les Bulls ont eu, entre autres, tellement de mal à s’approcher du cercle hier, ce problème porte un nom : Hassan Whiteside. Un nom qui ne dit pas grand chose à la plupart des fans s’intéressant de façon lointaine à la NBA, un nom qui commence par contre à revenir de plus en plus souvent à nos oreilles… On avait commencé à prononcer son nom lors d’un match face à Brooklyn au début du mois (11 points, 10 rebonds, 5 blocks), puis face aux Clippers (23 points, 16 rebonds) ou encore face aux Warriors (10/12/3). Mais hier, l’homme est entré dans une autre dimension…

La ligne de stats ? 14 points, 13 rebonds, 12 contres (12 CONTRES !) en 24 minutes. Ne cherchez pas vous êtes bel et bien réveillés et il n’y a pas d’erreur. On a donc vécu hier soir un triple-double points/rebonds/contres, le genre de perf que seuls Hakeem Olajuwon et Dikembe Mutombo avaient réussi à reproduire plusieurs fois dans les nineties. Pour rappel, le dernier joueur à avoir réalisé ce genre de perf est Joakim Noah, auteur la saison passée d’un match à 23 points, 21 rebonds et 11 blocks…

Hassan Whiteside a donc frappé un grand coup hier soir, repoussant tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un ballon et qui s’approchait trop de la raquette, de SA raquette… Face à un secteur intérieur pourtant réputé comme l’un des plus talentueux de la Ligue, le grand Hassan ne s’est pas posé de questions, finissant même le match en roue libre, délivrant crêpe sur crêpe à des Bulls semblant aimer ça…

Après les 37 points de Klay Thompson en un quart-temps et les 12 blocks de Whiteside, on vous conseille donc plus que jamais de mettre vos réveils cette nuit. On n’a jamais été aussi près d’un quadruple-double de Kendrick Perkins…

source image de couv’ : bleacherreport.com

source vidéo : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top