Heat

Hassan Whiteside est-il le nouveau Wilt Chamberlain ? Miami fait le taff contre Brooklyn !

Des années que le Heat doit se débrouiller avec des points d’interrogation autour de son poste de pivot. Arrivé comme une fleur en espérant obtenir un peu de temps de jeu, Hassan Whiteside peut-il devenir un pion important dans la rotation d’Erik Spoelstra ?

C’est dans la victoire du Heat face à Brooklyn hier soir (88-84) que le jeune pivot a réalisé son meilleur match en carrière, apportant son énergie habituelle et ses longs segments qui vous donnent tout de suite envie de rester en dehors de la raquette : 11 points, 10 rebonds et 5 contres en 27 minutes, le début d’une belle histoire d’amour en Floride ? Il faut dire que le gamin a bien galéré pour en arriver là. Drafté à la base en 2010 par les Kings qui feront leur spécialité avec lui, c’est-à-dire n’importe quoi, Hassan se tape malheureusement de gros pépins aux genoux et doit vivre ses premiers mois professionnels en costard. Le type de spirale qui peut vite terminer en cauchemar si le retour n’est pas géré avec précaution, ce qui arrivera au bonhomme et le maintiendra dans une tourmente difficile. La liste des équipes suivantes dans lesquelles il évoluera est tellement belle qu’on vous laisse juger par vous-même : Reno Bighorns (D-League) Sioux Falls Skyforce (D-League) Rio Grande Valley Vipers (D-League) Amchit Club (Liban) Sichuan Blue Whales (Chine) Al Mouttahed Tripoli (Liban) Jiangsu Tongxi (Chine, deuxième division…) et Iowa Energy (D-League).

Un parcours du combattant qui permettra tout de même au grand dadais de retrouver le training camp des Grizzlies cette année, et un contrat avec le Heat au début du mois de décembre. Ses mensurations (2m13 pour 120 kilos) en font un pivot robuste dans la raquette et ses longs bras intimident en défense. Il suffisait de voir Jarrett Jack et Deron Williams se manger contres sur contres pour comprendre que le géant a un vrai potentiel et une carte à jouer aux côtés de Chris Bosh. Le Heat de LeBron connaissait déjà des soucis de protection d’arceau, devant souvent se reposer sur Birdman et CB pour faire le sale boulot, mais Whiteside représente probablement la meilleure option de Spoelstra depuis Joel Anthony, et notre cher Canadien n’a pas 30% des mains que possède Hassan. On ne va pas non plus en faire notre Most Improved Player sur le champ, mais force est de constater que Miami est 30ème de la Ligue au contre (3.5 objections par rencontre) et que Whiteside a tout ce qu’il faut en stock pour rehausser la franchise dans ce compartiment important du jeu. Quelques premières performances prometteuses qu’il faudra confirmer sur le roadtrip du Heat à l’Ouest.Au final, si Chris Andersen devrait garder son poste de titulaire pour un bout de temps, les fans du Heat devraient se réjouir en possédant HW, après être passé par Dexter Pittman et Greg Oden ces dernières saisons… Good times. 

Inutile de vous préciser que le titre est à prendre à la légère : Hassan Whiteside est plus proche d’un Andrew Bynum version propre que d’un Hall of Famer aujourd’hui. Mais si le Heat arrive à le maintenir sur deux jambes et à en faire un bon pivot de rotation, Spoelstra aura peut-être trouvé la tour de contrôle dont il rêvait depuis des années…

Source image : RantSports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top