One-on-One

Alerte à la bombe : qui va péter un câble en premier entre Kobe, DeMarcus et Melo cette saison ?

Trois leaders dans trois franchises différentes, probablement trois All-Stars cette saison mais trois situations similaires aujourd’hui : avec une campagne qui est en train de s’effondrer doucement mais sûrement, qui de Kobe, DeMarcus ou Melo va tout envoyer valser en premier ?

Il faut commencer par mettre à disposition les chiffres navrants proposés par les Lakers, Kings et Knicks pour comprendre à quel point le quotidien de ces trois hommes sombre petit à petit dans la dépression. La troupe de Sacramento a probablement le bilan le moins grave du trio avec 12 victoires pour 16 défaites avant de fêter Noël, mais les évènements récents et les décisions prises par Vivek Ranadivé ont complètement explosé le boulot solide qui avait été réalisé par Mike Malone (aujourd’hui chez Pole-Emploi), plongeant une nouvelle fois les Kings dans le doute et la défaite : 11 matches perdus sur les 13 derniers joués, dont un tir au buzzer loupé par DMC face aux Bucks qui nous a tout de suite donné envie de susurrer ‘karma’ à l’oreille du géant. Heureusement que ce dernier s’est régalé face aux Lakers, sinon les fautes techniques auraient déjà eu quelques visites. Le pari est donc simple. Avec un nouveau coach aussi autoritaire qu’une chaise pliante et un propriétaire mégalo, DeMarcus va accumuler gentiment les défaites et voir sa saison partir en freestyle : combien de temps avant le pétage de plomb ? Date d’explosion prévue : 10 Février.

Du côté de Los Angeles justement, 8 victoires en 26 rencontres, rien de très étonnant jusque là mais un bilan qui pourrait vite faire chauffer la cafetière de Kobe, seul au monde dans son bateau perdu au milieu du Pacifique et sa division mortelle. On l’a vu en préchauffage à l’entrainement ces derniers temps, claquant Kupchak devant les caméras alors qu’on a même pas terminé les chocolats du calendrier, Bryant est tranquillement en train d’imploser et on devrait avoir droit à de plus en plus de perles en sortie de défaites devant les micros. Surtout qu’en plus de Madame Espoir, Monsieur Réussite au tir l’a aussi quitté : 33/113 sur les 5 dernières rencontres, ça pique. Le genre de coup de fatigue qui joue déjà sur son jeu et pourrait ensuite se voir sur son moral, les Lakers ne pouvant espérer mieux qu’avant-dernier de leur conférence. Pas tout à fait le type d’objectif que valide Kobe, lui qui sera installé devant la Draft alors que ses rêves de 6ème bague hantent encore ses nuits californiennes… Le record de Jordan a été validé, et si certains nous diront que KB a déjà pété un plomb, on leur dira que ce dernier est largement capable d’atteindre un nouveau niveau dans les semaines à venir. Le pari est donc simple. Avec un effectif méchamment mauvais, un entraineur qui ne sait plus quoi faire et l’impossibilité de réaliser le moindre mouvement en période de transferts, le ‘Mamba’ va facilement clasher certains de ses coéquipiers et faire des journalistes ses meilleurs amis : combien de temps avant le pétage de plomb ? Date d’explosion prévue : 19 Janvier.

On termine bien évidemment à New York où les Knicks version Phil Jackson cartonnent en ce début de saison. 25 défaites sur 30 possibles, une bataille épique avec les Sixers pour la dernière place de la NBA, des joueurs volontaires mais paumés dans ce bordel ambulant : comment ça va mon Carmelo ? L’ailier continue ses soirées typiquement Anthony, en montrant un chouilla d’exécution dans les premières minutes avant de repartir en isolation quand le score se resserre. Le Garden est encore assez gentil et ne hue pas trop, Fisher la joue plutôt discret et Jax n’a pas encore sorti le fouet dans les médias sauf pour dire que la mentalité actuelle était celle d’une équipe de losers. Combien de temps ça va durer ? Melo connait justement quelques petits soucis physiques et pourrait prolonger son passage par l’infirmerie, surtout quand on voit des Knicks collectifs et inspirés sans leur star. On va donc attendre gentiment les premières unes de journaux qui diront que le numéro 7 est surpayé, Phil qui lâchera deux ou trois perles en sortie de défaite et un membre de l’équipe qui pointera Melo du doigt pour que le vase déborde. Le pari est donc simple. Avec aucune perspective de succès cette saison, une nouvelle philosophie triangulaire située dans la cuvette de Dolan et un public qui sait sortir le couteau quand ça suffit, on va voir si Anthony tiendra le coup jusqu’au All Star Game : combien de temps avant le pétage de plomb ? Date d’explosion prévue : 8 Janvier.

Choisissez vos stars, mettez un peu de poivre sur leur nez, chauffez le tout avec les médias et dégustez tranquillement. Melo, Kobe et DMC sont partis pour vivre un début d’année 2015 infernal, le concours de patience ayant officiellement commencé. Hormis le break du ASG, qui sortira le middle finger en premier ?

Source image : montage

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top