Kings

Des nouvelles recrues pour une nouvelle défense ? Mike Malone y croit dur comme fer

Quand on parle des Kings, en règle générale, les premières expressions qui viennent à l’esprit reviennent assez souvent : « asile psychiatrique », « cellule de crise », ou encore « journées portes ouvertes »… La liste est longue, sauf que selon le coach Mike Malone, cette dernière serait en voie de disparition.

C’est quoi ces bêtises ? Le dernier spectacle de stand-up de Californie en collaboration avec Katt Williams ? Eh bien non, détrompez vous, car Malone semble avoir tout prévu en conséquence pour améliorer une défense qui n’est plus vraiment la spécialité locale. 24èmes de la NBA au nombre de points encaissés, puis 20èmes au pourcentage aux tirs autorisé à l’adversaire, le coach a prévu ses recrues pour faire changer les mentalités et refaire des pensionnaires de la Sleep Train Arena des gardes chiourmes pour les adversaires.

« Darren Collison a déjà prouvé qu’il était un très bon défenseur sur le porteur de balle. C’est le genre de gars qui peut presser sur tout le terrain, et forcer l’adversaire à nous rendre des ballons, il est très vif pour ça. Mais nous avons également Ryan Hollins avec nous, qui a un moteur impressionnant sous le capot, et qui se dépense sans compter sur le terrain. »

Les deux anciens Clippers étaient effectivement des défenseurs acharnés dans toute leur carrière, mais de là à transcender une équipe entière, le doute plane. Collison devrait débuter à la mène et mettre une grosse pression à son vis-à-vis, tandis que Ryan Hollins devrait avoir un rôle plus conséquent que lui permettaient ses 8 minutes de moyenne l’an passé. Ajoutez à cela le retour de blessure du guerrier Carl Landry, qui n’a pas eu l’occasion de briller pour son retour à Sac-Town, la présence de Reggie Evans, dont la dureté n’est plus à prouver, ainsi que la signature de Eric Moreland, jamais non plus le dernier pour un petit combat UFC dans la raquette. Et c’est justement ce que souhaite Mike Malone de la part de ses big-men.

« C’est très important pour nos grands de communiquer et de parler à l’équipe en match pour gérer le trafic des adversaires. Ils peuvent être partout, tout le temps. »

Il est vrai que, comparativement aux autres équipes avides de chair fraiche en défense, les Kings ne sont pas un modèle de communication ni d’unité depuis quelques temps déjà, et il faudra donc communiquer pour réussir. Plus qu’individuellement, le succès sera collectif, tel est le leitmotiv de ces jeunes Kings. Le chantier à Sacramento est énorme et Malone veut également améliorer la réussite à 3 points des Kings. Salut Nik Stauskas ! Salut Ben McLemore !

Beaucoup d’enthousiasme et de motivation chez les Kings, comme chaque année. Il ne leur manque plus que de joindre l’acte à la parole pour ne pas faire totalement comme les dernières années, et ainsi paraitre plus crédible dans une ligue où ils font partie des cancres depuis trop longtemps.

source image : NikeTalk.com
source texte : Sacramento Bee

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top