Hawks

SOS Racisme s’installe à Atlanta : les réactions partagées sur l’affaire Ferry

La situation de crise que traversent les Hawks actuellement fait beaucoup réagir au sein du microcosme NBA, sans que les avis aillent forcément tous dans la même direction. Nouvel exemple avec les  propos de certains joueurs ayant préféré rester anonyme pour s’exprimer sur le sujet, et un ancien collègue de Danny Ferry, un certain Steve Kerr.

À chacun sa réaction, à chacun son jugement. Alors que Carmelo Anthony déclarait qu’Atlanta allait probablement accuser le coup suite aux récents problèmes touchant ses dirigeants, notamment pour attirer de nouveaux sportifs chez les Hawks, tous les joueurs ne partagent pas le même avis sur la question. En effet, sans forcément cautionner les propos de Danny Ferry et de Bruce Levenson, certains basketteurs jugent que ces mauvais penseurs ne doivent pas les empêcher d’exercer leur métier et encore moins de gagner de l’argent. Interrogé par Ric Bucher de Bleacher Report, un ailier-fort vétéran évoluant dans la conférence Ouest expliquait pourquoi il n’exclut pas de jouer pour Atlanta :

« La raison pour laquelle je dis ça, c’est parce que je connais Danny, et c’est l’unique raison. Qui connaît vraiment toute l’histoire ? Pour moi, j’ai déjà eu affaire à lui, et je ne pense pas qu’il soit raciste. En même temps, à conditions égales (temps de jeu, salaire et tout le reste), je pourrais choisir d’aller ailleurs. »

De son côté, un arrière signé en NBA pendant la saison détaillait son ressenti qui balance entre la difficulté de jouer pour le compte d’une personne aux convictions racistes et le fait de rester professionnel dans l’approche de son métier :

« Je n’irais pas là-bas, sauf s’ils m’offraient un contrat à 40 millions de dollars et que la seconde meilleure offre ne dépassait pas 30 millions de dollars. Je ne vais pas laisser quelqu’un s’amuser avec mon argent. »

Si ce dernier confessait ne pas pouvoir serrer la main de Danny Ferry s’il le rencontrait, il se dit en revanche bien plus compréhensif vis-à-vis de Bruce Levenson. Comme Kareem Abdul-Jabbar il y a quelques jours, le joueur perçoit les propos du désormais ex-Président des Hawks comme ceux d’un véritable businessman :

« Je suis un homme d’affaires. Avouons-le, il essaye juste d’attirer des consommateurs qui ont de l’argent à dépenser. Je ne vois rien de mal là-dedans. »

Mais les joueurs ne sont pas les seuls à prendre position dans cette affaire qui anime toute la Géorgie depuis une dizaine de jours. Steve Kerr, le nouvel entraîneur des Warriors, a souhaité apporter son soutient à Danny Ferry avec qui il a passé cinq saisons en tant que coéquipier chez les Spurs et les Cavaliers. Selon lui, le GM aurait simplement fait preuve d’une maladresse dans sa formulation, sans réellement vouloir choquer ou atteindre qui que ce soit :

« C’est un homme de caractère, je peux vous le dire. J’ai de la compassion pour lui. Il a fait une erreur, c’était un choix d’expression peu judicieux. C’est une question difficile, mais elle a besoin d’être évoquée. Tout ce que je peux dire à propos de Danny, c’est que j’ai connu beaucoup de coéquipiers de tous les horizons à San Antonio et à Cleveland et peu importe qu’ils étaient noirs ou blancs, peu importe leur race ou leur religion, tout ceux qui connaissent Danny savent que c’est une bonne personne. C’est juste une période difficile pour lui, il a fait une erreur, espérons qu’il puisse passer au delà de tout ça. »

Malgré cette preuve de soutient, il semble désormais inévitable que Danny Ferry ne quitte l’organisation des Hawks, dans le sillage de Bruce Levenson qui était parti de sa propre initiative lorsque l’affaire le concernant était devenue officielle. En tout cas, là où « Melo » avait probablement raison, c’est qu’il faudra sûrement un moment avant qu’Atlanta ne retrouve une situation normale en NBA.

Source : Bleacher Report | Image de couverture : SB Nation

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top