One-on-One

Le Top 30 des plus grandes bouches en NBA : Mario Chalmers (#30) !

Trente jours, trente bouches, trente perles ! Pendant tout le mois d’Août, retrouvez le classement des plus grandes gueules de la NBA et leurs créations tout au long de leur carrière. Un festival qui se basera sur la crédibilité des joueurs et permettra de décerner le trophée de meilleur parleur le 1er Septembre. Première étape solide aujourd’hui, puisque c’est Mario Chalmers qui ouvre les festivités !

Le meneur de Miami est un des joueurs les plus détestés de la NBA. Non seulement ce sont les fans qui le disent, mais en plus ses adversaires n’en pensent pas moins. Ses coups bas et sa position de vilain caché derrière les trois deux stars de Miami l’ont catapulté sur le trône des mecs le plus irritants tout sport confondu. C’est en Université que le garçon énervait déjà pas mal de monde, notamment lors de la Finale 2008 face à un certain Derrick Rose qui loupait ses lancers et permettait à Chalmers de forcer la prolongation sur un énorme trois points. Parfait pour booster la confiance du meneur, qui depuis n’a jamais su trouver la pédale servant à freiner.

D’abord il y avait cette phrase, magistrale, devenue référence dans le monde de la parlote. En 2012, Mario annonce qu’il fait partie des 10 meilleurs meneurs de la Ligue. Depuis, on ne s’est jamais autant pissé dessus. Ses embrouilles avec Dirk Nowitzki, Blake Griffin, et une dizaine d’autres joueurs sont devenus des classiques. Sa domination dans le monde du flopping et de la plainte est une référence dans le genre. Et encore, tout ça c’était avant de se prendre la tête avec ses propres coéquipiers, du genre énerver LeBron au point d’en venir presque aux mains. Mais ce qu’on ne savait pas, c’est que Chalmers était aussi doué pour agir sur les terrains qu’en dehors : LBJ est agent-libre et ne sait pas où aller ? On va le motiver bien comme il faut…

couverture

Faut faire attention aux gens qui ne répondent présents que dans les bons moments. Faut garder ça en tête.

Le tout envoyé sur Instagram pour que la haine se développe encore plus : parfait. Il n’existe plus le moindre article, la moindre référence faite à Mario Chalmers sans que quelqu’un ne l’insulte ou le descende publiquement. Le mec est tellement doué que Barack Obama en est même venu à le défendre lors de la présentation du Heat après son titre. Une performance exceptionnelle, surtout quand on sait que l’intéressé se nourrit de tout ça.

Au final, la note qui lui est attribuée prend en compte sa carrière avec et sans LeBron, ses statistiques bien évidemment, sa régularité dans le blabla et sa popularité auprès des fans. Crédibilité : 8%.

Rappel : ce classement ne représente pas l’avis de toute la rédaction, ni celui de Gary Payton, Président du Syndicat TrashTalk. Il ne concerne que les joueurs qui évolueront en NBA la saison prochaine.

Source image : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top