Suns

Relation non durable : le couple Eric Bledsoe – Phoenix vers une rupture inévitable ?

Pour le camp Bledsoe, les Suns sont en train d’utiliser le fait que le meneur soit agent libre restreint contre lui. Pour les Suns, l’offre de 48 millions sur 4 ans qu’ils ont faite à « Mini-LeBron » est tout à fait honorable et aurait dû être accueillie à bras ouverts. 

Cette relation – qui était une véritable idylle naissante entre la franchise d’Arizona et le petit tank sur pattes – est de plus en plus pourrie et se dirige tout droit vers une rupture. En même temps, cela nous rappelle à tous que la NBA est un business. Dans le cas présent, les Suns ont un levier considérable pour mettre la pression au joueur et ils ne s’en sont pas privés. Ils ont tout d’abord clamé partout qu’ils s’aligneraient quelques soient les éventuelles offres faites à Bledsoe. Puis, ils ont laissé traîné la situation pour enfin faire la proposition qui leur paraît bonne à un joueur qui sort d’une très bonne saison sous leurs couleurs même s’il a raté presque la moitié des matchs.

Face à cette stratégie mise en place par ses dirigeants et ne pouvant que constater l’absence de la moindre offre de la part d’une autre franchise, Bledsoe n’a pas d’autre choix que de pleurnicher pour bien montrer à tout le monde qu’il est mécontent de cette situation et ainsi mettre, à son tour, la pression sur ses dirigeants comme le rapporte d’ailleurs Chris Haynes de CSN North West :

« D’après des sources, un développement inquiétant se profile étant donné que les deux parties sont toujours assez éloignées en ce qui concerne les négociations de contrat. C’est même monté jusqu’au point où la relation est en train d’être ruinée. […] D’autres équipes – qui étaient dans la même situation que les Suns avec des joueurs importants agens libres restreints – n’ont pas la fait le choix d’effrayer les concurrents à base d’annonces publiques. C’est un autre facteur qui rend Bledsoe frileux et peu motivé à l’idée de revenir dans le désert. »

Cependant, la vraie raison qui pousse le camp Bledsoe à chouiner et à jouer les victimes n’est certainement pas le traitement très « business » qu’a reçu le joueur mais bel et bien le montant du contrat proposé. Entre les 48 millions offerts et le max, ne serait-ce que sur 4 ans, il y a tout de même près de 15 millions de dollars de différence. Si Bledsoe – qui est toujours sans contrat – ne se décide pas à prendre ces 48 millions, il pourra toujours accepter la Qualifying Offer pour un peu plus de 3,7 millions et il sera agent libre non restreint dans un an. Il pourra alors choisir sa destination sans avoir à subir les stratégies de Suns mais cela ferait de lui un joueur extrêmement mal payé cette saison avec le risque de ne pas trouver obligatoirement une meilleure offre à l’été 2015. Le camp Bledsoe pourrait également essayer de pousser les Sixers à faire une très grosse offre afin de pousser Phoenix à s’aligner sur une proposition supérieure à 48 millions mais il est peu probable que Sam Hinkie rentre dans ce genre de jeu tant le risque est grand que les Suns laisse tomber – ex aussi énervés par l’attitude du joueur – et que, du coup, un offreur tel que les Sixers se retrouve à devoir changer ses plans pour intégrer Bledsoe.

La stratégie très business des Suns irrite le joueur au plus haut point. La stratégie (du joueur) de bouder et de faire comprendre que l’ambiance va être pourrie si on accède pas à ses demandes est tout aussi énervante pour la franchise. Mais il est toujours possible de voir ces deux parties tenter de se rapprocher afin de sortir toutes deux gagnantes de cette situation épineuse. Il y a certainement un juste milieu à trouver dans les 15 millions qui sépare l’offre des Suns d’un contrat max… Peut-être un contrat légèrement inférieur au max annuel mais sur seulement deux ou trois ans ou alors avec une player option afin de donner de la liberté au joueur ?

En tout état de cause, les options existent mais la vraie question aujourd’hui est plutôt de savoir si Bledsoe a réellement envie de revenir en Arizona et si les Suns ne sont pas un peu échaudés par les demandes du joueur. Nous allons donc bientôt savoir à quel point Phoenix prend les plaintes du joueur au sérieux et à quel point Ryan McDonough et son staff veulent voir Bledsoe porter les couleurs des Suns la saison prochaine. Cette relation qui avait tout pour marcher est quand même clairement en train de s’effriter et la possibilité d’un échange est toujours d’actualité. 

Source : ProBasketballTalk

Source image : rantsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top