Mix

Penny & Shaq Code Blue : Joyeux anniversaire Anfernee Hardaway

Penny – Shaq, l’un des meilleurs duos de l’histoire de la NBA. En 3 ans à Orlando, ils nous ont régalé. pour le 43ème anniversaire d’Anfernee Hardaway, Clutch 23 nous propose un mix de leur association.

Aujourd’hui, Anfernee Hardaway (ou Penny si vous êtes intimes) fête ses 43 ans. Alors forcément, comme le joueur possède de nombreux fans dans la rédaction, nous ne pouvions pas passer à côté. Clutch-23 nous propose donc un mix sur le duo que Penny formait avec Shaquille O’Neal au Magic entre 1993 et 1996. Magique en effet, comme cette association entre deux talents complémentaires et tellement excitants à voir jouer.

Anfernee hardaway

Lors de leur première saison commune, Penny et Shaq mènent Orlando en PlayOffs. Une première pour la franchise de Floride, avec un bilan de 50 victoires pour 32 défaites. Ils se feront sweeper par Indiana, mais leur futur s’annonce brillant. Comment défendre sur eux ? Un meneur de 2m01 qui sait tout faire sur un parquet et une force de la nature dans la raquette, qui sortent alors juste de leur saison rookie et sophomore, âgés de 21 et 22 ans… De quoi faire peur à toute la ligue.

Avec l’arrivée d’Horace Grant, le Magic confirme son potentiel, toujours dans le sillage d’Anfernee Hardaway (20,9 points, 7,2 assists, 4,4 rebonds et 1,7 interception) et Shaquille O’Neal (29,3 points, 11,4 rebonds, 2,4 contres). Orlando progresse, à l’instar de son duo. Michael Jordan à la retraite, ils attirent les projecteurs. Ils sont jeunes, talentueux et deviennent de véritable têtes d’affiche pour la ligue et les sponsors. Ils pourraient même être champions dès 1995. En effet, la franchise finit la saison régulière en tête à l’Est avec un bilan de 57-25. Même le retour de MJ et leur confrontation en demi finale de Conférence ne peut les freiner. On savait leur avenir brillant, mais pas aussi rapidement. Ils sont jeunes, il est vrai, mais aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années, comme dirait le Cid de Corneille (le dramaturge, pas le chanteur).

Mais en NBA, le talent ne fait pas tout. L’expérience reste un bien inestimable, et le Magic va l’apprendre à ses dépends en finale, en se faisant sweeper par des Rockets peut être inférieurs intrinsèquement, mais avec un coeur immense, et surtout une bien meilleure connaissance des grands rendez-vous. Ce n’est pas grave, ils reviendront plus forts.

Au début de la saison 1995-96, Shaq est blessé et Penny prend les rênes de l’équipe. Il attendait cela. Oui, l’association entre le meneur et le pivot fonctionne. Mais les joueurs NBA ont de gros égos. Ceux d’O’Neal et d’Hardaway se développent en même temps que le Magic progresse. Peu importe, cela ne nuit pas à leur rendement. Orlando remporte même 60 matchs cette saison là, deuxième bilan à l’Est derrière les intouchaBulls. C’est d’ailleurs contre Chicago qu’ils se feront cette fois encore sweeper, en finale de Conférence. C’est la fin d’un des meilleurs duo de l’histoire, puisque le Shaq, alors free agent, signe aux Lakers. Un combo dévastateur qui n’aura vécu malheureusement que trois petites saisons. L’alliance entre un meneur fin, aérien et créateur avec un pivot dominant physiquement, mais également impressionnant techniquement.

Si Shaquille O’Neal a ensuite gagné 4 titres, Anfernne Hardaway voit sa carrière freinée par les blessures. Ses problèmes physiques l’auront privé d’une carrière immense. Mais il ne sera pas le seul à être floué par ce corps récalcitrant. Nous aussi on aurait aimé en voir plus.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top