Suns

Épines de cactus : les Suns et le cas Bledsoe. Vers un trade ?

On faisait référence, hier, à notre étonnement quant au fait qu’Eric Bledsoe n’ait pas encore signé de contrat avec les Suns ou reçu d’offres de la part d’autres franchises. Cette affaire semblait pourtant toute tracée il y a encore quelques semaines : Bledsoe allait re-signer à Phoenix pour un contrat longue durée avec un bon gros salaire bien confortable.

Il semble que la situation soit plus compliquée et que le joueur et le franchise aient bien du mal à se mettre d’accord ce qui peut nous amener à nous poser différentes questions autour de l’avenir de ce jeune (24 ans) combo-guard qui sort de sa meilleure saison même s’il a manqué beaucoup de matchs (37). Selon des sources très proches du dossier et relayées par ESPN, les deux parties seraient même très loin l’une de l’autre au niveau des négociations : les Suns ont offert 48 millions sur 4 ans à leur meneur mais ce dernier réclame le max de chez max soit 80 millions sur 5 ans. Effectivement, ça fait une sacrée différence et il n’est pas sûr du tout que Phoenix offre autant.

Ce qui est également un peu surprenant dans le cas Bledsoe, c’est qu’aucune autre équipe ne soit venue lui faire une proposition. Il est vrai que le joueur est agent libre restrcitif et que les Suns avaient laissé entendre qu’ils s’aligneraient sur toute offre extérieure mais, quand même, « Mini-LeBron » reste un des agents libres les plus intéressants de cet été et personne n’a tenté sa chance alors qu’il est clair que de nombreuses équipes adoreraient s’attacher ses services.  Le problème désormais pour les Suns est de faire des choix s’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord avec le joueur car une telle situation ne peut pas durer trop longtemps et il est clair que Ryan McDonough est déjà en train d’explorer les solutions possibles pour régler le cas Bledsoe.

Bledsoe McDonough Hornacek

Un plan à 3 qui est en train de mal tourner. (source image : nba.com)

Car, les dirigeants ont la main mais ils n’ont pas intérêt à ce que la situation s’envenime trop entre eux et le joueur pour ne pas risquer de briser le bel équilibre mis en place par Jeff Hornacek . En même temps, on peut comprendre qu’il ne veuille pas donner le max sur 5 ans à un joueur qui vient de rater la moitié des matchs à cause d’une blessure au genou, qui plus est un joueur dont l’une des plus grosses qualités réside dans ses aptitudes physiques… Quand on connaît le sérieux et la précision du staff médical de Phoenix, on peut se douter que certaines réticences de la franchise viennent de ce côté-là. En revanche, il ne faut pas non plus oublier que Bledsoe a un très gros potentiel, qu’il a fait un bien fou aux Suns l’an passé et que son association avec Dragic est plus que prometteuse. Avouez qu’un duo Eric Bledsoe – Goran Dragic en titulaires avec Isaiah Thomas sur le banc prêt à bondir, ça a quand même fière allure !

Mais, effectivement, l’arrivée de l’ex lutin des Kings justement a certainement changé la donne dans la tête du staff dirigeant de Suns. Thomas offre de la sérénité et du choix en terme de scoring, de créativité et de tempo. En conséquence, les Suns ressentent certainement moins le besoin d’offrir le max du max à Bledsoe et il se pourrait même qu’ils se décident finalement à regarder ce qui peut se faire à travers un échange si la situation ne bouge pas plus rapidement. En effet, plusieurs franchises comme les Bucks n’ont jamais caché leur intérêt pour le meneur sur-athlétique mais que pourraient-ils offrir ? Un de leur jeunes intérieurs à fort potentiel comme John Henson ou Larry Sanders ? un package de plusieurs jeunes joueurs ? Pourquoi pas mais ce n’est pas sûr que cela intéresse beaucoup Phoenix. Des franchises comme les Kings ou les Rockets par ailleurs pourraient clairement être intéressées par la venue de Bledsoe étant donné qu’elles ne sont plus pas très bien équipées dans ce secteur.

Il est même tout à fait possible que d’autres GM prennent leurs téléphones pour appeler Ryan McDonough voyant que la situation ne se décante pas. Le cas Bledsoe est le premier vrai cas épineux pour le nouveau GM des cactus (en poste depuis un an). S’il le gère bien, les Suns pourront continuer leur progression, dans le cas contraire… 

Source image : nba.com/suns

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top