Lakers

Pour les Lakers, recruter un coach n’est pas une priorité : c’est grave docteur ?

Les Lakers de Los Angeles sont toujours sans coach mais visiblement, ils ne sont pas pressés d’en avoir. Alors que Byron Scott semblait en pole position pour décrocher le fameux job, le club de Kobe Bryant a fait savoir que, certes ils espéraient recruter une tête pensante dans les prochaines semaines, mais que ce n’était pas une priorité.

Et pour cause, la priorité n°1 pour le front office de L.A., c’est de reconstruire un effectif faiblard, notamment depuis le départ de Pau Gasol aux Chicago Bulls. Le problème est que, idéalement, on choisit un coach et ce n’est qu’ensuite que le gros du recrutement est fait. L’entraineur a ainsi un droit de parole sur les mouvements et sur les différents types de joueur qu’il voudrait dans son effectif. Mais apparemment, les choses ne sont pas conçues de cette manière dans la tête de Mitch Kupchak, general manager des Lakers qui a répondu aux questions de NBA TV hier soir :

Peut-être qu’on peut attendre jusqu’à septembre [pour engager un nouveau coach]. C’est évidemment une des prochaines affaires dont on va s’occuper. Après s’attacher à construire un effectif, bien gérer la Draft et passer cette dernière période, la prochaine chose sera d’engager un coach. Je pense qu’on aura un nom dans les deux prochaines semaines.

Pas mal de choses à faire, donc, avant de s’occuper du recrutement des quelques gros noms du coaching encore disponibles sur le marché. Si, comme on l’a dit, Byron Scott est le plus sérieux candidat au poste (étant un ancien de la maison et, accessoirement, le favori de Kobe Bryant), les Lakers ne ferment aucune porte puisqu’ils auraient contacté pas moins de 5 autres bonhommes :  Mike Dunleavy, Kurt Rambis, Alvin Gentry, Lionel Hollins et George Karl. Il faut ainsi se souvenir de ce qu’avait annoncé le GM des Lakers le soir de la Draft :

On continue à proposer le job, mais on a déjà un bon aperçu de ce qui est disponible. On est assez avancé pour prendre notre homme, probablement début juillet.

Nous sommes le 15. La priorité, c’était donc de ramener Jeremy Lin ? Pas géniale comme stratégie, hein…

Source | ESPN    Source image : www.rediff.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top