Draft NBA

Draft 2014 : Nik Stauskas, sniper mais pas seulement ?

Coincé entre Trey Burke, Tim Hardaway Junior, et Glenn Robinson III, Nik Stauskas avait eu peu de chances de briller pour sa première saison en NCAA l’année dernière. Les deux premiers partis en NBA lors de la Draft 2013, cette année lui offrait l’opportunité de montrer ce qu’il valait, pour tenter de ramener les Michigan Wolverines vers la finale NCAA perdue un an plus tôt face à Louisville.

Profil

Age : 20 ans

Nationalité : canadien (d’origine lithuanienne)

Position : Arrière

Equipe 2013/2014 : Michigan Wolverines

Taille : 2m01

Poids : 94 kg

Envergure : 2m06

Stats 2014 : 17,5 points à 47%, 44 % à 3 points; 2,9 rebonds; 3,3 passes décisives

Comparaison : au mieux : Klay Thompson; au pire : Jason Kapono

Prévision : entre la 10ème et la 15ème place

Qualités principales

Il faut commencer par l’évidence, Stauskas est d’abord l’un des meilleurs tireurs d’élite de la Draft, son 44% de loin la saison dernière en témoigne, et sa mécanique de shoot économe fera des ravages dès la saison prochaine, à chaque fois qu’une défense le laissera ouvert. Il a aussi montré d’énormes qualités en isolation et pour se créer lui même ses points, il le devait, vu qu’il avait maintenant les clés de l’équipe, et il l’a bien fait. Son avantage de taille par rapport à ses adversaires directs au poste d’arrière aide énormément à dégainer par dessus la défense, mais également à créer pour les autres.

Car c’est aussi dans la création du jeu que résidait le gros défi de Nik Stauskas cette saison. Et là aussi il a montré un excellent feeling et une volonté de faire toujours la passe juste au bon moment, qui laissent penser que le garçon ne doit pas être trop vite catégorisé comme un shooter unidimensionnel. Des qualités de petit all around player offensif qui permettent de le comparer assez facilement à un Klay Thompson, lui aussi trop vite rangé dans la catégorie des mitraillettes au moment de son arrivée en NBA, et qui a montré toute sa panoplie depuis.

Son principal challenge sera comme Klay Thompson l’a fait en son temps, de répondre au défi physique que présente la NBA pour devenir un joueur complet des deux cotés du terrain.

Défauts majeurs

En effet, si Nik Stauskas a montré des références solides dans tout ce qui concerne le basketball pur, et le feeling pour le jeu, il va falloir impérativement se bouger pour ne pas devenir une cible facile en défense. Son avantage de taille offensif pourrait très rapidement s’avérer être un désavantage en défense, face à des arrières plus petits et plus explosifs. Il risque de se manger pas mal de séances de déplacement latéral afin d’être capable de rester en face de son vis à vis, et ce ne sera pas de trop. Si il arrive, comme l’a fait Klay Thompson, a s’inventer un niveau défensif suffisant, son avenir est radieux.

Stauskas devra également apprendre à ne pas abuser de sa facilité à tirer de loin, quelque chose qu’il a parfois un peu trop fait cette saison. On sait que les tireurs purs ont souvent tendance à penser pouvoir rentrer 100% de leurs tirs, il devra jouer sur ses autres qualités pour s’assurer des minutes conséquentes, il devra apprendre à prendre ce que lui donne la défense adverse, plutôt que de faire ce qu’il préfère en premier lieu.

Suivant la franchise qui le sélectionne, les moyens de gommer ces défauts lui seront offerts ou non, cela dictera grandement le type de joueur qu’il deviendra dans le futur.

Conclusion

Aisément dans le top 3 des snipers de cette Draft, Nick Stauskas a toutes les clés en main pour devenir quelque chose de plus, et se dessiner comme un arrière complet des deux cotés du terrain. Le canadien a déjà montré sa facilité pour lire le jeu, mais devra tout de même s’habituer à la vitesse, et à la dimension physique présentes en NBA. Sa progression dépendra comme pour énormément de joueurs, de l’équipe qui le sélectionnera le 26 Juin. Il pourrait se retrouver cantonné à un rôle de shooter planqué dans un coin (ce qui serait du gâchis), comme il pourrait se retrouver dans un rôle d’arrière créateur. La chose sure est qu’il faudra bosser la défense pour rester plus longtemps sur le terrain.

Le rapport vidéo de Draft Express.com datant de la mi-saison 2013-2014 :

Retrouvez les fiches des autres prospects de cette Draft 2014 ici

Source image : standingosports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top