Draft NBA

Allergique aux rumeurs : Julius Randle n’a pas sa langue dans sa poche

Pas encore drafté que Julius Randle montre déjà l’étendue de sa force de caractère sur la Toile ! Sans encore avoir besoin de se munir d’une balle orange…

En effet, alors que l’omnipotent journaliste de Yahoo! Sports, Adrian Wojnarowski, toujours à l’affût dès qu’il est question de rumeurs, prêtait à Randle une opération délicate au pied droit qui pouvait écarter des parquets l’ancienne star de Kentucky pour une durée de deux mois, ce-dernier est monté au front sur Twitter en démontant démentant la nouvelle sans retenue.

Screenshot 2014-06-14 at 13.58.36

« L’ailier de Kentucky, Julius Randle, devrait nécessiter une opération au pied après la Draft et devrait manquer deux mois », tweete le « Woj » le 12 juin dernier.

Screenshot 2014-06-14 at 13.59.00

« Sans vous manquer de respect, vérifiez vos sources la prochaine fois avant de relayer une info comme celle-là @WojYahooNBA », répond aussitôt le jeune Randle. « Je ne fais jamais ça mais cette nouvelle m’a été rapportée et c’est dingue comment les gens sortent des histoires et n’ont aucune idée de ce dont ils parlent. »

Ça a le mérite d’être clair…

Plus récemment, Randle a tenu à rassurer les sceptiques quant à son état de forme et cimente qu’il n’y aurait pas de lézard le concernant, autrement dit qu’il ne couverait pas à tort les restes d’une vilaine blessure à l’aune de la Draft.

« Mon pied va bien. Tout le monde se fait son opinion sur ce qu’il serait bon de faire. Mais je ne ressens aucune douleur. Ni avant, ni pendant, ni après. Je vais bien. (…) L’opération n’a jamais été envisagée. J’en ai discuté avec mon médecin traitant et d’autres spécialistes, qui font partie des meilleurs docteurs du monde, et ils m’ont dit qu’ils ne se lanceraient dans aucune procédure à ce sujet ».

Ainsi, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Julius Randle dont la maman, Carolyn Kyles, est également montée à la barre par l’intermédiaire du The Courier-Journal afin de défendre son fils envers et contre tout bruit de couloir néfaste à sa prochaine sélection, le 26 juin prochain. Annoncé dans le Top 10 de cette cuvée prometteuse, Julius Randle, appuyé par son clan tout aussi explicite et franc que lui, souhaite ne laisser transparaître aucun élément perturbateur à sa future ascension au cœur de la Grande Ligue.

Source texte : Twitter, ESPN / Source image : www.ukathletics.com

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top