Hawks

Greg Monroe courtisé par les Hawks ?

Après avoir poussé les Pacers jusqu’au Game 7 à la surprise générale, les Hawks peuvent maintenant penser à l’avenir. Celui-ci débute avec la free agency, qui devrait voir la franchise d’Atlanta active car disposant de place sous le salary cap ($48 millions de salaire pour 11 joueurs si Shelvin Mack et Mike Muscala sont conservés). Une recrue potentielle pourrait être Greg Monroe.

L’intérieur des Pistons est restricted free agent. Si son potentiel est certain, sa complémentarité avec Andre Drummond et Josh Smith n’a pas sauté aux yeux cette saison et ses statistiques s’en sont ressenties (de 16 à 15,2 points par match et de 9,6 à 9,3 rebonds avec un temps de jeu équivalent entre les deux dernières saisons). Il semble acquis que Detroit ne s’alignera pas sur n’importe quelle offre, préférant réserver de la masse salariale pour la futur prolongation de Drummond.

Le fait que Danny Ferry (GM des Hawks) soit un ancien client de David Falk, l’agent de Greg Monroe, rend ce genre de rumeurs inévitables. D’un point de vue sportif, si Pero Antic a rendu de fiers services cette saison, c’est habituellement Al Horford, un ailier fort, qui se retrouve à jouer pivot depuis plusieurs années à Atlanta. Lui redonner sa place en 4 pour mettre Monroe à ses côté ne parait pas absurde, loin de là. Mais que deviendrait alors Paul Millsap ? Décalé à l’aile ? Comme Josh Smith aux Pistons ? Le problème rencontré à Detroit pourrait alors être déplacé à Atlanta, même si le joueur des Hawks est bien meilleur à mi distance que son homologue de Motor City.

En attendant, Greg Monroe devrait être un des grands animateurs de cette free agency. En misant sur un pivot au profil offensif (mais aux lacunes défensives) en la personne de Al Jefferson l’été dernier, les Bobcats ont franchi un palier malgré les critiques qui avaient accompagnées le salaire (13,5 millions par an) de leur recrue. L’intérieur des Pistons est également ce type de joueur, moins expérimenté mais avec encore une marge de progression. Alors, un avenir à la Big Al pour Greg Monroe ? Sportivement et financièrement, il aimerait sûrement.

Source : ESPN.com

Source image couverture : Associated Press via Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top