Spurs

Spurs – Mavericks, Analyse du Game 1 : Dallas n’a pas su saisir sa chance

Les Spurs ne sont pas passés loin de se prendre les pieds dans le plat à l’occasion de ce Game 1 du premier tour des PlayOffs. Au terme d’un match laborieux, les locaux s’en sortent bien grâce à un trio de stars solide. Mais Dallas pourra nourrir des regrets à juste titre, car il y avait largement la place pour réaliser un upset à l’AT&T Center hier soir…

Ce qu’on attendait

Au sortir d’une promenade de santé longue de 82 matches, les Spurs devaient rentrer dans cette série au parfum de barbecue texan avec la dalle au ventre. Au contraire, on craignait pour les Mavs qu’ils soient un peu entamés physiquement au lendemain d’une saison régulière marathon, achevée au sprint. Ajoutez à cela une ambiance chaleureuse de derby et vous obteniez une rangée de petits voyants verts pour les finalistes 2013.

Ce qui s’est passé

Bien reposés, trop reposés même, les Spurs se sont fait peur. Dans un match à l’intensité se rapprochant plus d’un All Star Game que des PlayOffs, c’est Dallas qui prenait la tête en début de deuxième quart-temps, suite à un léger faux-départ. En sortie de banc, Devin Harris (19 points) n’hésitait pas à allumer la mèche de loin, tandis que le second unit de San Antonio buvait la tasse. Au final, les benchers de Rick Carlisle infligeront un 46-23 à leurs homologues, qui peuvent remercier l’inévitable Manu Ginobili et ses 17 points pour les avoir sauvé du ridicule. Mais après 17 participations consécutives en post-saison, on commence à connaître Coach Pop. Jamais inquiet, même à 8 minutes de la sonnerie lorsque Dallas menait 81-71, il verra ses troupes revenir au courage grâce à un Tim Duncan qui terminera meilleur marqueur de la rencontre (27 points, 7 rebonds) et un Tony Parker encore omniprésent, qui se fera remarquer à l’occasion d’un spin-move parfaitement exécuté. Devant leur public, les Spurs décrochent ainsi un premier succès compliqué, mais un succès quand même.

Il a abusé : Dirk Nowitzki

Le duel qui s’annonçait épic entre Tim Duncan et Kaiser Dirk a tourné court lors de cette manche 1. En souffrance du début à la fin, l’Allemand a semblé incapable de peser sur la rencontre comme il a pourtant l’habitude de le faire à l’heure des PlayOffs. Symbole de sa contre-performance du jour, il manqua un jump shot tout fait, à 5 mètres du cercle, qui aurait pu relancer son équipe à 4 minutes du terme. Au final, 11 points à 4 sur 14 au tir, 8 rebonds et 1 passe en presque 42 minutes. On attend forcément plus du MVP des Finales 2011 pour la suite de cette série.

Il a assuré : Tony Parker

On aurait aussi pu choisir Timi, mais comment ne pas récompenser notre TiPi national, encore au four et au moulin hier soir ? C’est lui, d’abord, qui lançait sur de bons rails la campagne de post-saison 2014 des Spurs en marquant 17 points dans la seule première mi-temps. Un peu plus discret au retour des vestiaires, il prendra ses responsabilités en fin de match pour permettre à San Antonio de rentrer dans ces PlayOffs du bon pied. 21 points, 6 passes et 4 rebonds pour Tony qui devrait encore en faire voir de toutes les couleurs à Shawn Marion, si le système défensif de Rick Carlisle est reconduit par la suite.

La citation du match : Dirk Nowitzki

« Ils ne sont pas spécialement athlétiques ou longs, mais ils sont intelligents. Ce qu’ils veulent faire défensivement, c’est nous sortir de notre zone de confort. »

Et ça a plutôt bien marché apparemment, vu le pourcentage au tir du Grand Dirk hier soir…

Les boxscores

Boxscores Dallas SA

Les Highlights
Et maintenant ?

Prochaine rencontre dans la nuit du mercredi 23 avril, à 1 heure du matin. Allez hop, trois jours de repos supplémentaires ! Mais est-ce que les organismes en ont vraiment besoin après une telle entrée en matière ? Toujours est-il que l’on attend de la sueur et du sang pour cette manche 2, si Dirk Nowitzki veut prouver sa vraie valeur en mettant un terme à la série en cours de 10 défaites consécutives des Mavs face à leur voisin texan.

Source texte : ESPN | Source photo : AP Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top