Spurs

Sans Tony, sans soucis : les Spurs s’imposent à Dallas derrière un Kawhi Leonard énorme !

Un match gagné avec l’envie, la dalle façon Spurs, celle qu’ils ont accumulé depuis leur défaite en Finale l’an passé. Dallas n’a pas pu faire grand chose face à un San Antonio collectif mené par son passé en Tim Duncan, et surtout par son avenir en Kawhi Leonard.

L’intérieur légendaire faisait pourtant transpirer sa franchise et sa région pendant 5 longues minutes, les 300 plus terrifiantes secondes de leur saison, après l’avoir vu tomber au sol pour s’attraper le genou droit à deux mains. Sur une vieille action bien mal engagée, et à la lutte au rebond offensif, le grand Tim atterrit assez mal et la rotule twiste un bon coup. Immédiatement au sol, TD tente de se relever mais indique qu’il préfère retourner aux vestiaires. S’en suit alors la période de dépression la plus courte de l’histoire des Spurs, mélangeant cauchemars d’antan et désespoir du futur le tout construit à la vitesse de la lumière, avant de voir l’idole rejoindre ses coéquipiers. Sur le banc ? Même pas en rêve : avec cette exemplarité qui le définit depuis tant d’année, Duncan retourne directement sur le terrain et donne le ton à ses potes. Ce soir, on gagne, et c’est non discutable : 20 points et 15 rebonds à 7/12 au tir, sur un genou qui grince. Tranquille.

Un message bien compris par Kawhi Leonard, qui réalise que Tony Parker est absent, que Manu Ginobili est en galère, que Duncan s’est fait une bonne frayeur en début de match, et que les caméras sont désormais braquées sur lui. Magnifiquement épaulé par un Patty Mills aussi chaud que le bilan des Bucks cette saison (26 points mais en 22 tirs), Kiwi laisse parler son intensité et sa polyvalence pour mener San Antonio dans tous les compartiments du jeu. En défense ? Dirk Nowitzki est contenu à merveille même si l’allemand rentre des tirs venus d’ailleurs. En attaque ? Une utilisation patiente et intelligente des espaces pour mettre des points faciles, comme ce tir à trois points dans le corner avec une minute à jouer qui fera pleurer tous les fans de Dallas présents dans la salle, ou cette action folle qui le voit prendre plusieurs rebonds avant d’offrir un tir de loin à son meneur australien. Ajoutez à cela un boulot énorme au rebond (16 au total dont 6 offensifs, record en carrière), 5 passes décisives, quelques pincées de maturité et mettez le tout 37 minutes au micro-ondes : vous obtenez le genre de match que les fans des Spurs aimeraient voir tous les soirs à l’avenir venant de Leonard.

Trop motivés, trop énervés d’avoir perdu bêtement à Minnesota, les Spurs ont mis un gros tacle aux Mavs dans leur conquête du 7ème spot en s’imposant chez eux ce Jeudi. Il ne manque plus qu’une victoire pour que San Antonio possède l’avantage du terrain tout au long des PlayOffs. Le genre de victoire qui pourrait montrer un peu plus l’émergence de Kawhi Leonard, l’exemplarité de Tim Duncan, et nous rappeler la possibilité que ces deux équipes peuvent se retrouver au premier tour.

Source image : FanSided

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top