Spurs

Et pendant ce temps, au Texas, on gagne des matches…

On entend beaucoup ces temps-ci des commentaires sur la relative baisse de forme du Heat ou des Pacers. On parle beaucoup aussi de la hype Clippers et du fighting spirit des Bulls. Mais à l’heure d’aujourd’hui, et pas de doute là dessus, la meilleure équipe de la ligue se trouve pas loin de la frontière du Mexique. Là ou l’excellence est devenue une habitude.

En attendant ce soir et la confrontation avec les Kings de Sacramento, les Spurs peuvent se vanter de posséder la plus grosse série de victoires de la saison (11), un record partagé pour l’instant avec les Blazers, les Clippers et… les Spurs collection automne/hiver. Sauf tremblement de terre, les Texans devraient donc pousser la série à 12, ce qui n’étonnera personne tant la bande à Tony et Timmy semble un cran au dessus de tout le monde ces dernières semaines.

Si Rip City avait profité en novembre d’un calendrier plutôt favorable pour établir alors la plus grosse série de wins de la saison, les Spurs ont eux accrochés le  Heat de Miami (+ 24 quand même) et ces mêmes Blazers durant leur période de grâce. Et le tout en prenant soin de faire croquer tout le monde dans l’effectif, touche Popovich oblige…

A noter qu’avec une 15ème série de 10 victoires consécutives, le Pop n’est désormais plus qu’à une longueur du record détenu par Phil Jackson… Avouez que ça vous classe un mec quand même…

Avec un écart moyen de plus de 15 points par match, inutile de dire qu’actuellement, les finalistes 2013 sont sur un rythme effrayant que peu d’équipes pourront enrayer en Playoffs si d’aventure le squad de Pop ne ralentit pas la cadence… Académie collective, adresse indécente, domination mentale et à tous les postes, les Spurs apparaissent de plus en plus comme l’épouvantail de la fin de saison, n’en déplaise à la « dreamteam » des Pacers ou au Big Three du Heat… San Antonio, c’est sérieux, c’est carré. Bon, ok, ça ne défend plus comme à l’époque de Bowen and co. mais si ces mecs prennent 125 points, comptez sur eux  pour en claquer 130…

Personne n’en parle mais les Spurs vont bien, merci pour eux. On souhaite déjà bien du courage à l’équipe qui se présentera comme leur première victime en Playoffs. Pour l’instant, le grand gagnant de la loterie est Dallas. Finalement la huitième place à l’Ouest risque bien d’être un sacré cadeau empoisonné…

source: bleacherreport.com

image: nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top