Lakers

Il a mal à ses Lakers : Nick Young pressé de revenir pour aider ses coéquipiers en galère

Possédant le deuxième bilan le plus médiocre de la Conférence Ouest, avec 44 défaites pour seulement 22 victoires cette saison, les Los Angeles Lakers de Mike D’Antoni vivent une année 2013/14 déplorable, très loin d’être fidèles à leur renommée. Avec Steve Nash forfait pour les seize derniers matchs restants, Kobe Bryant, blessé lui aussi, leur plaçant un joli high-kick dans la nuque, Nick Young souffre grandement de cette situation depuis l’infirmerie où il observe impuissant le déroulement amer de cette débâcle. Détestant se sentir inutile, l’enfant du pays espère rechausser ses sneakers au plus vite, histoire de sauver l’honneur…

Tourmenté à son tour par des douleurs récurrentes à son genou gauche, « Swaggy-P » a manqué 16 des 17 rencontres antérieures de son escouade battant méchamment de l’aile, un groupe orphelin de son imprévisibilité, compilant 5 victoires pour 11 revers en son absence. Et cela devient de plus en plus insupportable pour le numéro 0 des Lakers…

« Je veux juste revenir et finir (la saison) sur une bonne note. Ça pourrait être la dernière fois que je refoule ce parquet. Vous ne savez jamais. Je serai un Laker fan pour toujours. Ça a été dur pour moi. Surtout lors de certains matchs où l’on s’est fait tuer, c’était très difficile. Je veux revenir et jouer avec les gars. C’est pour cette raison que je suis ici. »

Il est vrai que Young peut nourrir certaines craintes quant à son futur sous le maillot « pourpre et doré ». Ayant débarqué dans sa Californie natale pour deux saisons, le trublion, anciennement passé par les Washington Wizards et les Philadelphie Sixers, n’a pas réussi à épater régulièrement les siens comme il l’espérait malgré sa blessure, avoisinant 16,8 points, 2,7 rebonds et 1,4 offrande en moyenne dans les 49 oppositions où il est apparu. Lui restant donc une année de contrat avec une player option, nul n’est jamais à l’abri des prises de décision tranchantes de Mitch Kupchak…

Cependant, lorsqu’il ne tape pas la pose avec sa petite amie, la rappeuse et mannequin australienne Iggy Azalea, pour le magazine GQ ou qu’il ne conclue un lay-up sans réaliser un 360°, l’arrière de 28 ans aura perpétuellement de l’énergie à revendre et innovera toujours autant afin de donner du plaisir à ses fans, sur et en dehors du Staples Center…

2014-02-19-ig1

S’il n’a pas la joie de porter main-forte à ses camarades d’infortune pour les derniers matchs de la saison, Nick Young devrait trouver le moyen de se consoler rapidement cet été… (source : ballerstatus.com)

Source texte : ESPN / Source images : nba.com/lakers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top