Magic

Rookie officiel de l’Année ? Victor Oladipo cartonne les Knicks en double-prolongations !

Dans la saison d’un rookie, il existe des soirées durant lesquelles le niveau de concentration et d’application atteint un niveau jamais perçu auparavant. Une sorte d’alignement des astres dont a été témoin Victor Oladipo hier soir, décimant les Knicks du début à la fin.

Est-ce que la présence de Penny Hardaway sur le banc des commentateurs y était pour quelque chose ? La demi-légende du Magic, qui avait éclaboussé la Ligue de sa classe dans les 90’s en donnant du peps et pas mal de swag à la mène locale, était bien présente ce Vendredi au Amway Center afin d’honorer la Legend Night organisée par la franchise d’Orlando. Interviewé en première mi-temps pour commémorer le bon vieux temps et parler de la situation actuelle en Floride, Anfernee en a profité pour témoigner son amour envers Victor, qui sous de nombreux aspects prend la même trajectoire que son ainé en début de carrière.

Les comparaisons avec Penny s’arrêtent malheureusement ici pour le moment, puisqu’Oladipo est davantage vu comme un futur mix entre Dwyane Wade et Russell Westbrook. Pas trop mal comme compagnie tout de même, n’est-ce pas ? Le genre de copains de classe que le rookie a souhaité rattraper le temps d’une soirée apparemment, en offrant une partition dont les trois hommes cités précédemment seraient fiers. En accueillant les Knicks à la maison hier, Oladipo avait trois éléments qui allaient en sa faveur avant même le coup d’envoi : la défense des Knicks, le surpoids évident d’Immonde Felton, et un poste de meneur titulaire aux côtés de Jameer Nelson qui lui aussi devrait arrêter prochainement le basket vu sa chute de niveau depuis le départ d’un certain Dwight Howard. Ajoutez à cela les rennes données par son coach, Jacques Vaughn, puisque Victor jouera 49 minutes, et vous obtenez la scène parfaite pour pouvoir exploser.

Le reste, on l’aura vu en première mi-temps comme en prolongations lorsqu’Arron Afflalo quittera le terrain en se blessant à la cheville. Un show signé Oladipo, montrant les capacités non seulement physiques qu’on connaissait déjà, mais surtout celles psychologiques du produit d’Indiana, qui a vraiment mis son équipe sur ses épaules et refusé qu’une défaite s’installe dans ses vestiaires. Une détermination qu’on n’avait pas encore vu par le passé, mais qu’on a compris sans surprise lorsque coach Vaughn déclarait après le match avoir demandé à son jeune joueur de prendre ses responsabilités. Un vrai signe de confiance, qui a débloqué totalement ce jeune homme si doué mais hélas des fois si tendre, à quel point qu’il ne souhaite pas prendre la balle en mains et dire à tout le monde de dégager.

Ce Vendredi, on a pu voir ce que donnait Victor Oladipo lorsque son coach, son équipe, ses fans et ses adversaires lui demandent de prendre un match à son compte. 30 points, 9 rebonds, 14 passes (record) et 2 interceptions, mais surtout une détermination non-chiffrable qui aura sauvé la vie du Magic dans ces prolongations étouffantes, en voyant Afflalo quitter les siens et Vucevic sortir avec 6 fautes. La Ligue est prévenue, Orlando connait déjà son avenir au poste de meneur, et Victor nous a montré le sien pendant 49 minutes : impressionnant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top