Suns

Atomisation de l’ogre Pacers en Arizona

Depuis le début de saison, les Pacers ont la meilleure défense de la ligue. Ils sont les seuls à encaisser moins de 90 points par match et avaient commencé leur road trip à l’Ouest, il y a deux jours, par une victoire pleine d’autorité face aux Warriors à l’Oracle Arena (102 – 94) avant de venir, la nuit dernière, défier les Suns à l’US Airways Center.

Paul George a été très bon (26 points, 7 rebonds) et les hommes de Franck Vogel ont marqué 100 points en shootant à un peu plus de 50%. Normalement cette phrase est le signe annonciateur d’une victoire pour Indiana. Pourtant PG24 et ses petits camarades ont perdu cette rencontre. Que dis-je ? Ils ont reçu leur plus grosse claque de la saison. Car les Suns, même privés d’Eric Bledsoe, restent une équipe offensive dans laquelle le danger vient un peu de partout. Hier, Goran Dragic a parfaitement rempli son rôle de fer de lance (21 points à 8/10 au tir, 3 passes décisives) pendant que Gerald Green avait décidé de se rappeler au bon souvenir d’un coach qui ne l’utilisait quasiment pas la saison dernière. Résultat : 23 points, 6 rebonds, 2 passes décisives et deux gros dunks pour l’arrière-ailier qui n’en finit plus de progresser depuis qu’il évolue sous les ordres de Jeff Hornacek.

"Pour nous, Gerald est souvent la clé" Jeff Hornacek

« Pour nous, Gerald est souvent la clé » Jeff Hornacek

Aux côtés de la traction arrière Dragic – Green, les trois autres titulaires ont marqué 10 points ou plus pendant que Markieff Morris apportait 20 points à 8/14 au tir, 3 rebonds et 2 interceptions depuis le banc. Au final, ce sont 124 points que Phoenix a infligé à des Pacers incapables de contenir le jeu rapide (28 points sur contre attaque) et tranchant de leurs hôtes. C’est bien simple, les Suns ont fait passer la meilleure défense de NBA pour une équipe de plots d’entraînement. Plus de 54% au tir pour les Suns dont un faramineux 11/16 derrière l’arc (68,8%) !! Le match était déjà plié à l’entame du dernier quart avec 17 points d’avance pour les locaux (96 – 79), si bien qu’Hornacek a même pu puiser dans le fond de son banc et donner du temps de jeu à des éléments comme Len, Kravtsov, Christmas ou Goodwin qui ne foulent que peu les parquets d’habitude.

« Je pense que c’est très bon pour la confiance. […] C’est très bien, au final, d’obtenir une victoire en jouant très bien contre une excellente équipe. » Jeff Hornacek

Faire jouer ses chauffeurs de banc en fin de match face à la meilleure équipe de la ligue parce qu’on est en train de faire un blow out… Même dans ses rêves les plus fous, Jeff Hornacek ne devait pas espérer que ce genre de match se déroule aussi bien. Phoenix s’est parfaitement repris après un coup de mou suite à l’annonce de la blessure longue durée de Bledsoe. Avec 3 victoires sur les 4 derniers match, les Suns sont toujours accrochés à ce 7ème spot à l’Ouest. Peuvent-ils tenir même dans les 8 places « playoffables » sans leur Mini-Lebron ? Cette victoire montre en tous cas que le groupe fonctionne et que les joueurs ont l’air décidés à en découdre pour gagner le droit de prolonger le plaisir après la saison régulière.

Source : azcentral.com

Source photo : sportspyder.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top