Knicks

Mike Woodson joue au psychanalyste avec J.R. Smith : «Sois plus professionnel»

Les fondamentaux du sportif professionnel, ça fait longtemps que « Gérard » les a laissé au vestiaire, en boîte, ou dans les sneakers de ses adversaires. Mais malgré toutes ses incartades, aussi récentes soient-elles, son coach et psychanalyste personnel Mike Woodson ne perd pas espoir de le ramener à la raison. On lui souhaite bien du courage !

Jamais à court d’idées, c’est en défaisant les lacets de Shawn Marion que Smith avait encore fait parler de lui récemment. Une mise sur le banc et un chèque de $50 000 plus tard, J.R. Spliff réintègre le groupe des Knicks fort d’une énième bonne résolution.

« Ne pas faire attention à ce qu’il se passe autour, être professionnel. Il y a des tas de personnes dans ce monde qui aimeraient avoir notre job. Rien n’est jamais garanti et vous pouvez perdre votre place très vite. »

Être professionnel, c’est justement ce sur quoi a insisté le coach des Knicks hier soir, après la victoire new-yorkaise 98-96 sur Phoenix après prolongation.

« L’essentiel, c’est qu’il soit plus professionnel et fasse les choses justes en se concentrant sur son basket, » sermonnait hier Dr. Woodson. « C’est au nom du jeu et de rien d’autre. Il doit être concentré sur son métier, sur ce pour quoi il est payé chaque mois. C’est la seule chose que je veux de lui. » Que les divinités entendent sa prière.

Ces propos font suite à des rumeurs de trade concernant J.R. Smith, qui vient tout juste de signer un nouveau contrat de 18 millions de dollars sur 3 ans avec les Knicks. Mais cette saison, le meilleur sixième homme de la saison dernière n’est plus que l’ombre de lui-même avec 11,4 points de moyenne, soit près de 7 unités de moins qu’il y a un an, et un terrible pourcentage de 35,4% au tir, de loin le pire de sa carrière. Une méforme que Woodson veut faire cesser alors que la Grosse Pomme reste sur cinq victoires consécutives et a retrouvé une place de « playoffable » qu’elle n’avait plus occupée depuis bien longtemps avec un bilan de 15-22.

Génie incompris ou simple erreur dans la matrice, J.R. Smith continue d’agiter la planète NBA par ses frasques sur et en dehors du terrain. Et rien que pour la folie douce qu’il a su instaurer dans les couloirs du Madison Square Garden, TrashTalk lui offre son respect le plus sincère. Longue vie Gérard !

Source texte : ESPN | Source photo : USATSI

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top