Nuggets

Brian Shaw tolèrera Andre Miller sous conditions

Pas évident de se remettre de la gueule de bois du 31 décembre dans le Colorado. A la suite d’une belle altercation entre B-Shaw et le vétéran Andre Miller le premier jour de l’année qui a provoqué la mise au banc ainsi qu’une amplification soudaine des rumeurs de transfert impliquant ce-dernier, l’entraîneur des Denver Nuggets joue à présent la carte raisonnée de l’apaisement et ne serait pas contre de le réintégrer dans l’effectif, seulement si ce bon vieux « Dédé » Miller respecte à la lettre ses nouvelles contraintes obligations.

Entre ce qui s’apparenterait plus à une erreur de communication, une étape obligatoire dans le dur apprentissage du métier complexe de coach NBA, Brian Shaw s’est expliqué sur les tensions existantes au sein de son jeune groupe et sa version subjective des faits quant aux chamboulements liés à Andre Miller.

« J’ai la volonté de coacher tout le monde dans l’effectif, pour le bien de l’équipe et pour le jeu, peu importe le rôle de chacun », argumente Shaw. « Donc, à présent, il (Miller)… n’est confronté qu’avec lui-même. Mon souci principal est de faire ce qu’il y a de mieux pour les Denver Nuggets et cette envie persiste avec les joueurs sélectionnés pour y arriver, se concentrant tous sur le prochain adversaire et sur la préparation requise pour y arriver. »

« Ma décision a été de changer la rotation, de la réduire à un moment donné. La seule chose que j’aurais pu faire différemment est probablement de lui en parler au préalable et de lui dire « J’ai raccourci la rotation et tu es placé sur le côté, en spectateur ». Au-delà de ça, j’ai pris cette décision à un moment précis et j’ai pensé que c’était la meilleure chose à faire pour l’équipe. Malheureusement, tout ceci nous a menés là où nous en sommes aujourd’hui. »

Vainqueurs de leurs quatre derniers matchs, sans Andre Miller, les bons résultats des Nuggets semblent avoir donnés raison à l’entraîneur rookie, ancien assistant de Frank Vogel dans l’Indiana. A l’écho timide d’un potentiel retour de l’accusé au bout du banc de Denver, les rumeurs d’un trade pour Marcus Thornton et Jimmer Fredette à Sacramento se sont quelque peu estompées, le temps que cette affaire peu exceptionnelle se tasse pour de bon, que le meneur expérimenté de 37 ans s’en tienne à ce qu’on lui offre ou bien qu’il prenne la décision de partir vers d’autres cieux, en contrat pré-retraite assumé.

Source texte : Denver Post / Source image : fansided.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top