Los Angeles Clippers

Blake Griffin a-t-il passé un cap cette saison ?

Cette année, de nombreux joueurs confirment leur bonne saison 2012-2013. Blake Griffin en fait partie et se transforme de plus en plus en véritable intérieur. Critiqué pour son jeu offensif restreint, il semble l’avoir largement amélioré, et fait désormais partie du top 10 des meilleurs marqueurs NBA. A-t-il franchi un cap depuis le début de saison ?

Depuis le début de saison, ce n’est plus à un simple gros dunkeur que nous avons affaire, mais à un joueur capable de scorer aussi bien à mi-distance que dans la raquette. Blake Griffin est devenu en quelques mois l’un des meilleurs intérieurs de NBA, et en fait voir de toutes les couleurs aux défenses adverses. Tournant à un double-double de moyenne (22.3 points et 10.4 rebonds), il continue, match après match, de montrer l’étendue de son talent et son impressionnante progression.

Doc Rivers à l’origine de cette métamorphose.

Arrivé cet été dans la cité des Anges, le « Doc » est très certainement celui qui manquait à Griffin. L’obligeant à changer son jeu, le coach des Clippers a parfaitement cerné le personnage : un grand talent qui n’a toujours pas trouvé sa véritable identité sur un terrain. Il est vrai que le joueur des Clippers a toujours joué avec un très bon meneur. Que ce soit Baron Davis lors de sa première saison, ou Chris Paul depuis, l’intérieur de LA n’avait qu’a attendre la passe caviar de son maestro pour dunker ou finir près du cercle. C’est une des raisons de la montée en puissance de Blake : Coach Rivers l’a forcé à ajouter à son répertoire offensif un shoot à peu près fiable, qu’il perfectionne match après match. Il peut désormais s’écarter du cercle et se retrouve beaucoup moins dépendant de son meneur de jeu, qui n’a plus forcément besoin de le trouver uniquement sous le panier. Plus mobile, il permet de plus à DeAndre Jordan de s’éclater sous le panier, où la place y est abondante. Doc Rivers a donc réussit deux supers choses depuis qu’il est arrivé chez les Clippers : améliorer le talent de Griffin et celui de Jordan. Les deux intérieurs sont désormais très efficaces et apportent chacun leur pièce à l’édifice. Chapeau coach !

Peut-il devenir encore plus fort ?

La question se pose tant sa progression fut rapide. Bien qu’il puisse désormais shooter à mi-distance, son tir n’est pas encore aussi efficace que celui d’un Chris Bosh ou d’un Dirk Nowitzki. Si il continue de bosser cette partie de son jeu, le Clipper sera alors encore plus difficile à défendre. De plus, en améliorant son jeu au poste et en y créant ses propres moves, il serait encore plus intenable pour l’adversaire. Gros potentiel offensif, qu’il doit continuer de travailler pour atteindre les sommets.
Sa défense maintenant est loin d’être la meilleure de la ligue. Bien que présent au rebond, Griffin n’est pas assez intimidateur. Il est vrai qu’avec la présence de DeAndre Jordan dans la peinture, il n’a pas spécialement besoin de jouer ce rôle. Mais si un jour il se retrouve seul dans la raquette sans un partenaire aussi présent en défense, un boulevard s’ouvrira pour les extérieurs adverses. Sur l’homme Blake est encore trop gentil. Il doit s’imposer dans la raquette face à son vis-à-vis pour pouvoir enfin devenir un joueur encore meilleur. Il a le physique pour et possède tellement de jump qu’il pourrait facilement tourner à 1.5 ou 2 contres par match. Mais c’est une question de volonté.

Grand talent offensif mais encore à travailler, le funambule des Clippers continue d’impressionner depuis le début de saison. Présent dans les highlights mais aussi partout en attaque, il lui manque encore une dimension pour devenir l’un des meilleurs de cette ligue : la rigueur défensive et l’envie de tout casser. 

Les highlights de sa meilleure performance offensive cette saison :

Source image : fansided.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top