Nets

Isolement : Jason Kidd de plus en plus décrié au sein de son vestiaire

Bien que ses Nets aient brisé une série négative de quatre défaites consécutives la nuit dernière face aux terrifiants Bucks de Milwaukee (104-93) grâce à un grand Shawn Livingston (20 points, 6 passes décisives et rebonds au compteur), Jason Kidd serait chaque jour un peu plus remis en cause et critiqué par ses joueurs, où des querelles entre vétérans et jeunots éclatent régulièrement.

Pour sa première saison et peut-être sa dernière dans le rôle de l’entraîneur, il faut dire que l’ancienne gloire des New Jersey Nets est copieusement gâté pour son baptême du feu, emmitouflé dans son costume pesant, à hautes responsabilités sur le banc. Pointant à 10 victoires pour 19 défaites, son équipe ne séduit pas, voire inspire le dédain des fans de la ligue qui crient au scandale devant un jeu aussi pauvre et dérisoire, une vérité difficile à accepter pour Kidd que ses cadres expérimentés ne manquent pas de souligner. Dès lors, en symbiose avec le dépit affiché par un Deron Williams par exemple, J-Kidd s’isole et joue au maître incompris, lassé de façon hautaine par la carence en talent et en exécution de son escouade, faisant actuellement du sur-place dans les méandres de la conférence Est. Sujet à controverses, arrêté en état d’ébriété en début de saison, contraint à payer une amende de 50,000 dollars pour l’affaire du « Sodagate », renvoyant son assistant Laurence Frank à ses classeurs, ce pauvre Jason est encore loin de faire l’unanimité auprès des analystes, perdant progressivement le respect qui lui est dû.

Allez, pour tout arranger et continuer sur leur lancée, les Nets se rendent à Indiana ce soir, en back-to-back…

Source texte : Yahoo! Sports / Source image : archive.kare11.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top