Bulls

Tom Thibodeau aux Knicks, difficile mais pas impossible

Depuis quelques jours, les rumeurs enflent quant au possible remplacement de Mike Woodson à la tête des Knicks. Leur début de saison n’est pas à la hauteur des espérances, et il semble assis sur un siège éjectable. Dernièrement, c’est Tom Thibodeau qui est envoyé sur le banc de New York pour reprendre en main la franchise. Info ou intox?

Le principal argument de cette rumeur? CAA, Creative Artists Agency. Cette agence représente Melo, Mike Woodson depuis peu (qui a changé à la demande des Knicks), Allan Houston, Mark Warkentien (tous deux membres du front office) mais aussi de nombreux artistes, sponsors et partenaires marketing capables de remplir le Madison Square Garden. D’autres exemples? Quel est le pire joueur de l’effectif new yorkais cette saison? Chris Smith, qui comme son frère J.R est représenté par… CAA. Voilà donc pourquoi cette rumeur prend du poids. Sans oublier que Thibodeau a été un assistant de Jeff Van Gundy à NY.

Reste que son contrat de 4 ans avec les Bulls court encore sur deux saisons à la fin de l’exercice 2014. Cependant, les frictions actuelles avec Gar Forman, l’incertitude autour de D-Rose et le probable départ de Luol Deng (très apprécié par le coach) pourraient faciliter une séparation entre la franchise de Chicago et Thibodeau. Du moins si les Knicks trouvent une compensation à proposer suffisamment intéressante, à l’image de ce que les Clippers ont pu faire cet été pour débaucher Doc Rivers des Celtics. Des tours de draft? New York n’est pas très bien loti et n’en possède que peu à offrir. De l’argent? Certainement. Pour les Bulls, mais aussi pour le contrat de Thibodeau. Considéré comme l’un des meilleurs coaches de la ligue, son talent à un prix.

Le dernier écueil pourrait être l’organisation de la franchise de Big Apple. Avec James Dolan à sa tête, les choix ont rarement été judicieux et surtout compréhensibles. Il pourrait très bien laisser passer l’opportunité de récupérer le coach of the year 2011.

Il parait tout de même acquis que les Knicks s’intéressent à Thibodeau. Qu’en est-il de la réciproque?

« Je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus. Mike (Woodson) est un grand coach, et j’ai un super boulot à Chicago. Et puis j’aime mon équipe. La plupart du temps, ce genre de bruit, ce n’est que de la merde… Si vous y prêtez attention, ce n’est pas bon. Ça vous empêche de vous concentrer sur le plus important : progresser et être prêt pour le prochain match. »

 Bref, la porte ne semble pas fermée de son côté, mais rien n’indique un départ non plus. Une manière habile de ménager la chèvre et le chou.

Ce qui est sûr, c’est que le coach des Bulls ne quittera pas le navire chicagoan avant la fin de cette saison. Pour la suite, rien n’est garanti, surtout si Chicago se lance dans une opération reconstruction. Le départ de Thibodeau serait alors le premier mouvement d’une longue série. Ou le dernier si l’effectif est chamboulé par les trades d’ici la deadline de février. Pas sûr que les fans du United Center apprécient.

Source: NBC Sports

Source image couverture: William DeShazer – Chicago Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top