News NBA

Signature de dernière minute, Sam Young rajeunit les Spurs

Ces deux dernières semaines, obnubilés que nous étions par les perfs de notre Équipe de France, on en aurait presque oublié qu’une saison NBA se préparait de l’autre coté de l’Atlantique… Bien décidés à offrir à notre TP national un supporting cast compétitif, les Spurs ont mis la main sur l’un des derniers free agents intéressants du marché, Sam Young.

Après avoir été approché notamment par les Kings et les Knicks durant l’été, Young débarque donc dans le Texas pour compléter un roster déjà très riche en extérieurs ou il remplacera poste pour poste Gary Neal, parti monnayer ses talents et jouer le titre à Milwaukee (on lui souhaite d’ailleurs bon vent…). Il débarque d’Indiana où, pour le fan NBA lambda, il renvoyait l’image d’un joueur du bout du banc, abonné aux (très) courtes missions défensives sur les top-scoreurs adverses. En creusant un peu plus, on trouve un joueur capable de rendre plus de 7 pts et 3 rbds de moyenne dans son année Rookie à Memphis ( (5.8 pts et 2.2 rbds en carrière). Il devra néanmoins ronger son frein et faire avec l’une des concurrences les plus denses de la Ligue à l’aile  (Belinelli, Leonard, Green…).

le grain de folie qu’il manquait?

Drafté en 2009 par les Grizzlies, passé ensuite par Phila avant de rallier Indiana en 2012, il rejoint donc un autre candidat au titre et une équipe calibrée pour exploiter ses talents de stoppeur. Energizer ultime, il devrait rajouter un peu de folie à des Spurs souvent un peu trop lisses quand la tension monte dans les tours…

Après une finale NBA ratée de très peu l’année dernière, gageons que Coach Popovich lui fera passer le pallier supplémentaire à une carrière menée pour l’instant de manière très judicieuse…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top