Cavaliers

Coach K : « Le Canada est plein de talents »

La seule ligne au palmarès de l’équipe de basketball du Canada est une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de 1936… Autant dire que ça commence à dater. Pour certains observateurs avertis tels que Mike Krzyzewski, le coach de Team USA, le Canada pourrait bien revenir sur le devant de la scène dans les prochaines années.

En effet, on assiste ces derniers temps, à l’éclosion de plusieurs futurs grands talents qui représenteront la sélection à la feuille d’érable lors des prochaines compétitions internationales. Les Américains doivent ils déjà commencer à se méfier de leur voisin du Nord ? C’est en tous cas, ce que pense Mike Krzyzewski :

« Le développement d’une équipe nationale est basé sur les talents qui jouent pour ce pays. Actuellement, le Canada est plein de talents. »

Il est clair que de nombreux jeunes Canadiens plein d’avenir évoluent ou vont bientôt évoluer dans la Grande Ligue. Et par évoluer, il faut bien comprendre : « avoir un rôle important dans leurs franchises ». Rien que lors de la dernière draft, deux grands espoirs ont débarqué en NBA : Anthony Bennett, n°1 de la draft (son profil), jouera aux Cavaliers et Kelly Olynyk, 13ème de la draft (son profil),  jouera aux Celtics. En 2011, les Cavaliers avaient d’ailleurs déjà drafté un Canadien (en 4ème position) avec Tristan Thompson pendant que les Spurs draftaient le jeune Cory Joseph en 29ème place.

D’ailleurs, Anthony Bennett semble tout à fait en ligne avec les propos de Coach K :

« Le Basket canadien est en train de grandir. »

Kelly Olynyk a été l’un des meilleurs joueurs de la Summer League d’Orlando. Tristan Thompson est une pièce importante de l’effectif de Cleveland, Cory Joseph grapille des minutes sur le parquet au sein de la rotation très fournie des Spurs. Mais il parait que le meilleur est à venir. Anthony Bennett présente un profil de joueur à très fort potentiel offensif, il faudra suivre son adaptation en NBA mais son association, dans la raquette, à Thompson ou à Olynyk en équipe nationale peut faire des dégâts.

Et le meilleur est à venir puisque le jeune Andrew Wiggins a été élu meilleur lycéen de 2013 tous sports confondus. Il a 18 ans, il joue ailier (en 3), il vient de rejoindre l’université de Kansas et ses JayHawks. On parle déjà de Wiggins comme du futur n°1 de la draft 2014 tant son potentiel semble élevé. Certaines franchises NBA sont même déjà en train de préparer un tanking de première classe de tout mettre en place pour avoir un maximum de chances de récupérer ce jeune prodige. Un jeune prodige qui aurait pu choisir Team USA puisque son père est Américain mais il a décidé de rester fidèle à sa patrie maternelle :

« Je n’ai jamais voulu tourner le dos à mon pays. Je suis de là (le Canada). J’y ai passé du bon temps. […] Les USA ont déjà un nom en tant que pays de basket. Ce n’est pas le cas du canada. Je veux être une des raisons pour lesquelles le Canada deviendra un pays de basket. »

Au moins, c’est clair. Le jeune Wiggins est ambitieux et il compte bien tirer vers le haut cette superbe génération canadienne. Talent, jeunesse et ambitions. Un triptyque qui pourrait bien permettre au Canada de figurer de plus en plus haut sur la scène internationale. Steve Nash, le General Manager de la Team Canada, peut déjà se frotter les mains : son pays sera fièrement représenté lors des prochaines compétitions.

Source : Yahoo ! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top