News NBA

[Blague] Bynum ne compte pas faire de « work-out » cet été !

Pendant que Dwight Howard fait la tournée des bars, Andrew Bynum (2m15, 128 kg) se remet tranquillement à jouer au basket. Le pivot, arrivé aux Sixers l’été dernier, n’a pas joué un match de la saison 2012/2013 pour cause de vilaine blessure récurrente au genou. Les dirigeants des Sixers se tapent encore la tête contre les murs quand ils voient la fiche de paie de l’ex Lakers (quasiment 17 millions de dollars pour la saison écoulée). 

Tout ceci ne semble pas stresser Andrew Bynum qui, s’il reprend l’entraînement ces jours-ci, n’a pas l’intention de participer aux « work-out » proposés par les équipes qui s’intéressent car il est agent libre cet été. Vous avez dit Diva ? D’après, David Lee, l’agent du pivot, une demie douzaine de franchises ont signifié leur intérêt. Bien évidemment ces franchises veulent en savoir plus sur l’état des genoux du pivot aux multiples coiffures. Ces franchises auraient sûrement bien aimé pouvoir juger de l’état de forme de Bynum en le voyant sur un parquet mais ce ne sera visiblement pas le cas. Il leur faudra se contenter de certificats et autres rapports médicaux. Pour ceux qui seront vraiment intéressés, il faudra recruter Andrew Bynum « sur le papier ».

Sur le papier, Bynum (25ans) c’est 18,7 points à 56%, 11,8 rebonds et 1,9 contres par match en 2011/2012 avec les Lakers. Des stats qui faisaient de lui le deuxième meilleur pivot de la ligue d’après la plupart des observateurs. Sur le terrain, Bynum c’est 0 match en 2012/2013, des séjours à l’infirmerie qui s’enchaînent et une blessure au genou qui inquiète car elle fait penser à celle de Brandon Roy…
Andrew Bynum est agent libre (unrestricted), il peut donc signer où bon lui semble dans les prochains jours mais cela n’inquiète pas Sam Hinkie, le nouveau General Manager des Sixers :

« Il (Bynum) fait partie des milliers d’autres jeunes joueurs de la planète basket qui sont agents libres et qui ont du potentiel pour jouer au basketball. »

Du côté de Philadelphie, où Nerlens Noel et Michael Carter-Williams sont arrivés depuis la draft, l’ambiance ne semble donc pas être à la signature de Bynum. En tous cas, en refusant les « work-out », Andrew Bynum va sûrement décourager certaines franchises de lui faire une offre de contrat. Son potentiel et ses performances de 2011/2012 vont-ils suffire à attirer les contrats ? Certainement. Quel sera le salaire demandé par le joueur ? Combien ces franchises intéressées seront-elles prêtes à verser ? Quel rôle pour Bynum s’il ne peut plus autant dominer ? Quel coiffure aura-t-il en septembre ? Autant de questions qui vont bientôt trouver une réponse. 

Source ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top