News NBA

Nuggets : Le nouveau GM Tim Connelly a de quoi s’occuper.

A peine nommé et déjà des priorités assez urgentes à gérer… Jeudi dernier, le Président des Denver Nuggets, Josh Kroenke, a présenté officiellement Tim Connelly (à gauche sur la photo) en tant que nouveau General Manager en remplacement de Masai Ujiri parti chez les Raptors.

A peine arrivé, l’ancien assistant Manager des Hornets doit tout de suite s’atteler à la priorité n°1 de sa franchise : faire resigner Andre Iguodala qui est agent libre et qui pourra signer où il le veut à partir du 1er Juiller prochain puisqu’il a décidé de ne pas lever l’option sur sa dernière année de contrat et de tester le marché cet été.
A Denver, tout le monde veut que «Iggy» reste. Tim Connelly, même s’il vient juste d’arriver est également très admiratif du joueur :

« Il (Iguodala) est tellement professionnel qu’il est là (sur le parquet) en train de s’entraîner ! »

Connelly se doit de garder un tel professionnel dans son équipe car les Nuggets, qui viennent de finir la saison dernière avec 57 victoires, ont l’intention de devenir des outsiders sérieux en playoffs dès l’année prochaine. D’autant plus qu’ils vont devoir faire sans Danilo Gallinari au début de la saison prochaine, le temps que l’Italien se remette de sa blessure à la cheville.

En plus de ces «problèmes» de roster, Tim Connelly doit également rapidement pallier au licenciement récent de George Karl. Remplacer le coach de l’année ? Pas évident comme challenge… Deux candidats potentiels sont les cibles premières de Connelly : Lionel Hollins qui s’est récemment fait débarquer de Memphis et Brian Shaw qui est toujours assistant chez les Pacers après s’être fait souffler le poste de coach chez les Nets par Jason Kidd et celui des Clippers par Byron Scott.
Trouver la bonne personnalité chez le prochain coach est ce qui est le plus important pour Connelly :

« Je n’essaierai jamais d’imposer des restrictions stratégiques à un entraîneur. Je suis à la recherche d’un gars bien qui soit excité à l’idée d’avoir ce job et qui ait envie de construire à partir d’où nous en sommes aujourd’hui. »

Son meilleur défenseur peut-être sur le départ, un titulaire important sur le flanc pour le début de la nouvelle saison, un nouvel entraîneur à trouver et la draft qui arrive, Tim Connelly a largement de quoi s’occuper pour sa prise de fonction dans le Colorado. Tout cela n’a pas l’air d’effrayer le GM de 36 ans, il est même extrêmement heureux de son nouveau poste et très confiant en l’avenir :

« Je suis très heureux d’où en est l’équipe. Il y a une réelle culture de la gagne installée ici et j’hérite d’une sacrée équipe. Quand je regarde le roster, je pense que je suis le gars le plus chanceux du monde ! »

Le GM le plus chanceux du monde doit maintenant faire en sorte de s’appuyer sur l’excellent travail réalisé par Masai Ujiri et George Karl ces dernières années et faire des Nuggets un véritable concurrent à l’Ouest, une équipe capable de passer le premier tour des Playoffs…

Source : ESPN

1 Comment

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top