News NBA

[Preview] Game 5 : les Nuggets ont-ils une chance ?

La fin d’un cauchemar qui dure depuis trop longtemps : les Nuggets sont sur le point de se faire éliminer, après avoir dominé la saison régulière jusqu’à la fin-Mars. Depuis, c’est l’avalanche. La porte de sortie semble grande ouverte, à moins que…

George Karl doit trouver une solution. Qu’elle soit défensive, offensive, il doit se ramener ce soir avec une attitude et une plaquette différente de celle qu’il a montré en Californie. Souvent la tête entre les bras après les défaites enregistrées aux Games 3 et 4, le coach de Denver a ses joueurs en main et ils ont besoin d’être guidés. Et oui, après avoir affirmé toute la saison que son équipe pouvait se débrouiller sans véritable leader, ses Nuggets ont leurs yeux tournés vers un seul homme, et c’est bien lui. Il faudra donc que quelqu’un prenne fou, ou que la défense collective des hôtes soit au top, s’ils veulent éviter que l’été commence tôt et que les lourdes questions qu’apporte cet été prennent de l’avance. Andre Iguodala, magnifique de polyvalence et d’athlétisme, n’est malheureusement pas le leader tant attendu, que ce soit sur le terrain comme aux vestiaires. L’olympien a un salaire de All Star, mais pas une seule fois au cours de la série nous a-t-il montré qu’il avait franchit un palier. Préférant se lier aux autres pour que le bordel soit collectif, Iggy doit prouver ce soir qu’il est plus qu’un simple lieutenant. Il n’a plus le choix.

Le duel qui fera la différence : Kenneth Faried contre Carl Landry

On n’avait pas encore vraiment parlé de cette matchup, notamment parce que David Lee s’était blessé rapidement, et que le Manimal revenait doucement d’une vilaine blessure à la cheville. Mais l’intérieur remplaçant des Warriors a doucement trouvé sa vitesse de croisière, pour proposer un dernier match bien solide au poste d’ailier-fort. Il sera attendu ce soir, car les Nuggets tenteront de faire jouer lentement sur demi-terrain et on ne pense pas revoir Steph Curry aussi ouvert sur ses tirs extérieurs. En face, Faried a tout simplement défoncé le mur des vestiaires en Californie après leur récente défaite, et on pense que ça peut facilement sentir le gros double-double maison pour l’homme aux locks ultra-longues. C’est surtout dans l’attitude du groupe que Kenneth pourrait s’avérer utile, en donnant le ton d’entrée à coup de physique puisant et ballons arrachés.

La citation du match : Kenneth Faried

“A l’heure actuelle, on ne joue pas le jeu des Denver Nuggets. On doit tout effacer et repartir à zéro, car la façon dont on joue en ce moment, ce n’est pas beau à voir. Pas du tout.”

Le pronostic du jour : un petit retour à Oakland ?

On pourrait honnêtement dire qu’un possible 4-0 ait eu lieu dans cette série, comme il pourrait également y avoir 2-2. Du coup, Denver tentera forcément le tout pour le tout ce soir, et devrait faire un petit carton offensif si George Karl inspire ses troupes : +10 pour les Nuggz !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top