News NBA

[Preview] Game 1 : Run & Gun, Fun & Cheum ?

Non pas qu’il y ait un rapport direct entre le style de jeu du Thunder et le Roi Lion, mais force est de constater que ce sacré Russell Westbrook pourrait jouer le rôle de Rafiki si une adaptation du Thunder version Disney était prévue à l’écran ! Oklahoma City devra bombarder dans ses plaines, pour imposer son envie d’entrée et annoncer le ton des Playoffs : le trophée de champion, du moins celui de l’Ouest, leur est réservé.

Comment aborder cette série sans forcément mentionner les retrouvailles entre James Harden et ses deux autres copains des 400 coups, Russell Westbrook et Kevin Durant ? Le nouveau leader des Rockets a les cheveux, ou plutôt la barbe, dans le vent. Hôte attitré du dernier All Star Week End, la version ghetto 2013 de Leonidas a pour mission de proposer à sa ville un aperçu de ce que leur avenir leur réserve. On se demande donc si les anciens copains-copines allés en Finale ensemble l’an passé se feront des bisous en début de match, ou si Harden prendra la décision de ne plus faire de politesses sur comme en dehors des terrains. Car s’il y a bien une chose que les Rockets doivent montrer d’entrée, c’est qu’ils ressemblent dans beaucoup de registres à la franchise d’OKC, à ses débuts il y a quelques années. Jeunesse, basket champagne, talent, course, run & gun : un véritable plaisir pour les fans, mais qui doit être balancé avec un soupçon de défense et d’expérience si les ambitions sont élevées.

Pour ce premier match donc, il ne faut pas s’attendre à des défenses de choc. Quoique, on avait annoncé la même chose pour Denver, et un festin défensif à Los Angeles, au final on a eu le contraire. Les statistiques nous soutiennent cependant : Thunder et Rockets, c’est un peu le mariage explosif entre des fusées inarrêtables avec un tonnerre permanent. On devrait donc facilement dépasser les 210 points sur la rencontres. On pourrait même dépasser les 210 points rien que chez le Thunder, quand on voit la défense des texans qui a été proche du ridicule la plupart du temps cette saison, et qui ne devrait pas s’améliorer vu qu’elle rencontre le meilleur squad offensif de toute la Ligue. Comment les Rockets pourront-ils l’emporter ? Seulement via un récital légendaire de James Harden, ou les contributions inattendues de joueurs comme Chandler Parsons, Jeremy Lin ou Carlos Delfino. Si ce trio arrive à combiner plus de 50 points, on aura match. Mais si une des trois roues vient à exploser en pleine rencontre, la carriole de Kevin McHale aura une sacré addition à payer en fin de match. Car en face, pas besoin d’impératifs offensifs : la balle devrait circuler comme à son habitude, et les contre-attaques faire leur effet. Un Top 10 rien que pour ce match est possible en perspective.

Le duel qui fera la différence : Omer Asik contre Serge Ibaka

Sauf si Scott Brooks a prévu de faire l’imbécile en jouant grande taille face aux Rockets, le smallball devrait dominer tout au long de cette série. De quoi servir de repos prolongé pour un Kendrick Perkins de moins en moins utile, et offrir à Serge Ibaka l’occasion de se régaler. L’intérieur congolais espagnol est un des meilleurs de la Ligue pour ce qui est de courir après un rebond, et il devrait obtenir des points faciles si Omer Asik n’arrive pas à contrôler les rebonds. Le turc va vite comprendre son boulot : agressé perpétuellement par les ailiers sans craintes du Thunder, il devra rester droit et ne pas prendre de fautes bêtement car derrière lui le poste d’intérieur est complètement vide. C’est donc pile ou face, soit il pourra finir avec un double-double monstre façon Nick Vucevic (17 points et 20 rebonds), soit il pourra finir avec un temps de repos monstre façon Robert Sacre (15 minutes et puis s’en vont).

La citation du match : Scott Brooks

“On doit constamment retourner en défense le plus rapidement possible. Il est hors de question que l’on célèbre quelque panier qu’il soit. Tout ce que mes joueurs doivent penser, c’est mettre leur panier, et sprinter en défense pour aider leurs coéquipiers dans leur moitié de terrain.”

Le pronostic du jour : Balade d’enfance pour OKC.

On aime bien les Rockets, jeunes, drôles, un peu bordéliques… Mais les PlayOffs c’est l’heure des grands garçons. Et si la bande à Jeremy Lin sera probablement assise devant le Roi Lion jusqu’à minuit, les adultes du Thunder se materont un bon vieux Hostel pour mettre les enfants dans leur lit. Une bonne vieille leçon de vétérans, sur un rythme effréné, et qui ne devrait pas être joli à voir si les fans de Houston osent regarder au-delà de la première mi-temps : +15 minimum, et encore Rafiki nous a dit +25.

1 Comment

1 Comment

  1. @TrashTalk_fr

    21 avril 2013 à 13 h 13 min at 13 h 13 min

    [Preview] Game 1 : Run & Gun, Fun & Cheum ? http://t.co/i65AsLgZYC

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top