Dossiers NBA

Des jeunes Rockets en mission

Les Houston Rockets n’étaient pas supposés se battre pour une place en Playoffs cette saison. Le processus de reconstruction a été entamé l’été dernier et tout le monde ou presque pensait les voir errer dans le ventre mou de la Conférence Ouest.

Houston est l’équipe la plus jeune de toute la NBA avec une moyenne d’âge de 23,9 ans et est également l’équipe la moins expérimentée avec une moyenne de 1,7 années dans la grande ligue. Avant le début de la saison, les nouvelles recrues que sont James Harden, Jeremy Lin et Omer Asik, n’avaient participé en tout qu’à 34 matchs en tant que titulaire en cumulé à eux trois. Quatre des cinq joueurs du cinq de base n’ont encore débuté un match de Playoffs. Un manque cruel d’expérience qui ne les a pas empêché de connaitre le succès rapidement.

Les Rockets sont en lutte pour décrocher l’une des dernières places qualificatives en Playoffs et sont devenus cette année une équipe très populaire chez les fans de NBA. Un jeu porté sur l’attaque dans lequel seulement trois shoots sont autorisés : les 3 points, les pénétrations et les lancers-francs ! La contre-attaque et le jeu en transition sont également les armes privilégiées de ces jeunes joueurs pas forcément habitués à jouer autant de minutes.

« Nous sommes tous dans le même bateau » déclarait hier James Harden. « Beaucoup d’entre nous n’ont pas connu ce rôle, jouer beaucoup de minutes et être titulaire pour une équipe NBA. Nous sommes tous dans le même bateau. »

« Avec ce nouveau rôle que j’ai, j’essaye juste de trouver des moyens pour être meilleur chaque jour, que ce soit à l’entrainement ou en match, » poursuit-il. « C’est complètement différent pour moi, mais mes coéquipiers m’ont aidé à m’en sortir et mes coachs m’ont aussi beaucoup aidé. »

Les Houston Rockets ont le sourire cette saison en NBAHarden joue un basket phénoménal cette saison en compilant 26.2 points, 5.7 assists, 4.8 rebonds et 1.9 interceptions de moyenne. Lin connait des hauts et des bas mais tourne tout de même à 12.8 points, 6.2 passes, 3.3 rebonds et 1.9 interceptions, tandis que le pivot turc Asik signe un double-double de moyenne avec 10.4 points et 11.6 rebonds. La grosse satisfaction côté Rockets cette année vient également de Chandler Parsons qui fournit une belle ligne de stats de 15.1 points, 5.5 rebonds et 3.7 passes alors qu’il ne touche même pas le million de dollars.

Ce jeune groupe talentueux aborde à présent la fin de la saison régulière avec beaucoup d’espoirs. « Chaque match est crucial à partir de maintenant, » déclare Parsons. « Nous essayons de nous qualifier en Playoffs mais nous ne voulons pas juste y aller, nous essayons d’avoir une meilleure place. Chaque victoire va compter jusqu’à la fin de la saison. Nous savons que nous avons notre destin en mains. Peu importe ce que font les autres équipes tant que nous nous concentrons sur notre prochain adversaire et que nous continuons à travailler sur les petits détails comme nous l’avons fait toute l’année. »

Si Houston a pu compter sur son attaque pour remporter 34 matchs jusque là, ces jeunes joueurs ont bien conscience du fait qu’ils vont devoir mieux jouer en défense dans l’optique de la qualification mais aussi et surtout dans l’optique d’une série de 7 matchs à couteaux tirés une fois les Playoffs débutés.

« Tout est une question de défense cette saison » commente Harden. « Nous marquons beaucoup de points en attaque, mais la façon dont nous sortons en transition est à cause de notre défense. »

« Nous devons absolument nous aiguiser défensivement, » ajoute Parsons. « On peut marquer sur n’importe qui et mener la ligue au scoring. On doit mettre toute notre énergie en défense. On doit être capable de gagner des matchs quand on ne met pas plus de 100 points. »

Les Rockets sont l’une des plus grandes et des plus agréables surprises de cette saison 2012-13. Avec seulement 21 matchs encore à jouer, ils ont toutes les chances de leur côté pour se qualifier en Playoffs, d’autant plus que les derniers transferts réalisés ont apporté une nouvelle dimension au groupe. Et peu importe leur place en Playoffs, aucune équipe ne souhaite rencontrer une telle armada offensive lors du premier tour.

Source : hoopsworld

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top