Lakers

Kobe : « Nous irons en playoff »

Kobe Bryant est assez confiant quant au futur proche des Lakers. Alors que les Lakers sont actuellement neuvième de la conférence Ouest, à 3 victoires et demie du dernier spot pour les playoff, le Black Mamba est sûr de son fait. Chassez Houston, voilà l’objectif des pensionnaires de LA pour la fin de saison.

Kobe Bryant est souvent timide dans ses déclarations, pas très convaincant. Kobe doute souvent de lui et de ses qualités. Nan, je déconne.

« La question n’est pas de savoir si nous jouerons les playoffs, nous les jouerons. Et quand nous y serons, de qui ai-je peur ? De personne, Oklahoma City, San Antonio, Denver … qui que ce soit. Je n’ai aucune inquiétude à ce sujet. »

Depuis le début de saison calamiteux des Lakers et le départ de Mike Brown, une seule question est sur toutes les lèvres en Californie : est-ce que le dernier succès en date est un signe annonciateur d’une bonne série ou est-ce juste un pavé jeté à la mare avant une inévitable rechute ? Et la victoire de mercredi n’a pas dérogé à la règle. Après avoir battu les Celtics au Staples Center ce mercredi, faisant ainsi honneur à leur propriétaire récemment décédé, l’espoir d’une participation aux playoffs ne s’est pas éteint.

Steve Nash, rare Lakers à ne pas s’étendre devant la presse, a tenu -comme toujours- à parler basket et jeu :

« Je ne veux pas que nous tombions dans le ‘Reset: Volume 6’ ou quoi que ce soit, comme nous avons pu l’être depuis le début de saison. Mais nous devons continuer la construction. »

Le meneur canadien ajoutait au sujet de Dwight Howard et de ses progrès que tous ont pu observer lors de la rencontre face aux Celtics :

« À mon avis, c’était mieux parce qu’il avait davantage faim. Il a bien fait les choses, il a beaucoup couru, et a posé de bons écrans. »

Howard a été très influent dans la victoirre 113-99 des Lakers, inscrivant 12 points lors de ses 11 premières minutes. Il a fini avec 24 points et un bon 10 sur 13 au shoot. Howard affirmait que sa progression dans les pick-and-roll venait de celle entrevue dans la pose d’écrans.

« Les coachs voulaient me voir poser plus d’écrans, c’était un peu différent de ce que j’avais à faire à Orlando… Ils me disaient que je n’avais pas besoin de vraiment me prendre le mec, que j’avais juste besoin de le toucher et puis de m’en aller. Ce que j’en ai tiré, c’est que les meneurs étaient prévenus de mon arrivée mais que je n’avais à vraiment posé l’écran. Les équipes adverses ont vraiment commencer à s’inquiéter de notre pick-and-roll. »

Poser plus d’écrans, cela ne risque pas d’aggraver ses blessures au dos et à l’épaule ? Howard répond clairement :

« Il me frappe au ventre. »

Le pick-and-roll  pourrait donc être une des armes les plus importantes pour le reste de la saison des Lakers. Nash est bien d’accord avec cette analyse :

« C’est important de développer une véritable relation. Je pense que le pick-and-roll nous permet de créer des pénétrations, cela permet aussi à Dwight d’enrouler ses adversaires, ça lui ouvre le chemin du panier. Ça laisse aussi ouvert d’autres mecs. Donc nous n’en tirons que des bénéfices. Ça décuple nos forces. »

Après des semaine de palabres et de problèmes, la solution a peut-être été trouvée à LA. Et si le pick-and-roll venait sauver la saison angelinos ? Autrefois maux, Howard est toujours au centre des discussions. Attendons de voir les prochaines rencontres des Lakers !

Source : Los Angeles Times

1 Comment

1 Comment

  1. Marky Mark☺ (@steevy9915)

    22 février 2013 à 13 h 13 min at 13 h 13 min

    RT @TrashTalk_fr: Kobe : « Nous irons en playoff » http://t.co/2b5UoeHBrf

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top