Equipes

Et si Kobe et Nash échangeaient leur rôle

La victoire la nuit dernière face à Oklahoma donne peut-être quelques indications sur la ligne à suivre pour les Lakers. Gagner un match aussi important n’était plus arrivé aux Lakers depuis la rencontre face aux Knicks le jour de Noël.

Les Lakers, qui avaient enfilé leur traditionnelle tunique blanche du dimanche, ont réussi à vaincre l’équipe la plus impressionnante dans la ligue jusqu’à présent sur le score de 105 à 96. C’est tôt, dans l’après-midi heure locale, dans un Staples Center survolté que les Lakers ont eu raison du meilleur bilan de la ligue (34 victoires pour 10 défaites avant le match).

Mais plus étonnant encore, c’est le changement radical dans le jeu de Kobe depuis les deux derniers matchs. Il a encore frôlé le triple double la nuit dernière, cumulant 21 points, 14 assists et 9 rebonds avec un très bon 8/12 au shoot. Quelque chose a changé dans le jeu de Kobe. Il fait confiance à ses partenaires et ces derniers lui rendent plutôt bien. Fini les shoots forcés, la balle tourne à LA. Les prémices de ce changement étaient d’abord apparus lors de la victoire des Lakers face au Jazz ce vendredi. Kobe avait alors joint la parole aux actes alors qu’il déclarait quelques jours auparavant tout faire pour lâcher la balle en bas à Howard. Il était alors déjà passé tout près du triple double avec une ligne de stat très proche de celle d’hier (14 points, 14 assists, et 9 rebonds).

Kobe ne force plus et ça se ressent dans les résultats. Il inspire le respect de ses partenaires. Nash déclarait d’ailleurs à la sortie du match.

Kobe me rappelle un peu Magic Johnson à sa façon de jouer. Il contrôle le match.”

Ignorant ses instincts de scorer innés, KB prend désormais le rôle que tenait le canadien sous les ordres de Mike D’Antoni à Phoenix lui valant notamment deux titres de MVP. A la sortie du match face à Utah, ses partenaires étaient déjà aux anges. Pau Gasol déclarait ainsi :

“Kobe a bien partagé la balle ce soir, il a réussi à impliquer tout le monde.” Earl Clark affirmait dans le même temps : “Quand il décide de faire des passes, cela nous donne du rythme, nous sommes alors plus aptes à rentrer nos shoots.” Alors que Nash choisissait les éloges : “Je pense que Kobe a été brillant.”

Le meneur canadien est également responsable du regain de forme californien. Il a inscrit 17 points et distribué 5 assists face à OKC. Les rôles sont inversés, il joue au poste 2 et Kobe récupère le point guard. Aussi étrange que cela puisse paraître, il semblerait que ce soit la solution pour les Lakers. Ce changement de poste avait déjà été opéré par Mike D’Antoni en défense il y a quelques semaines. Depuis, Kobe défendait sur les meneurs et Nash s’occupait des shooting guards. L’attaque semble suivre ces modifications à présent.

Le bilan des Lakers est désormais de 19 victoires pour 25 défaites. Encore loin de celui d’une équipe capable de jouer en playoff, avec les Rockets possédant le dernier ticket. Dwight et Kobe ont cependant pu se congratuler à la fin du match après cette victoire acquise sur le favori au titre.

“Ça fait du bien d’enfin battre une vraie bonne équipe.” Déclarait ainsi le Black Mamba à la fin du match.

Ces derniers temps n’étaient pas à la joie à LA. L’étalage des états d’âme à la presse ne cessait de faire les unes et aucun élan positif ne semblait poindre. Lors de leur spirale négative, beaucoup de joueurs se sont plaints de ne pas avoir assez de ballons, de ne pas jouer assez de minutes… Beaucoup de choses ont changé. L’espoir renaît chez les Lakers. Steve Nash, un des seuls finalement à être resté plutôt silencieux ne voit pas sa diminution du nombre d’assists par match d’un mauvais oeil. Le canadien a déclaré :

“Je m’en félicite. Nous sommes bien meilleurs en jouant de cette façon. À ce stade de ma carrière, la seule chose qui m’importe c’est ce qui peut nous rendre plus forts, tous ensemble. Quelques ajustements doivent tout de même être effectués. Dans ma carrière, je n’ai presque jamais fait de catch and shoot.”

Cette nouvelle option permet notamment d’optimiser le bon rendement de Nash derrière la ligne primée. Ce dernier est de loin le meilleur shooter à trois points des Lakers avec un pourcentage de 42% cette saison. Ainsi, dimanche soir, il a mis deux de ses quatre tentatives derrière l’arc.

En sortie de banc Pau Gasol qui a joué 35 minutes la nuit dernière, a inscrit 16 points  à 7/10 au shoot. Metta World Peace, de son côté a ajouté une bonne contribution avec un double double (15 points et 10 rebonds).

En défense aussi, les choses vont mieux. Face au Thunder, MWP et le néo starter Earl Clark ont bien su gérer Kevin Durant, le restreignant à un 10/26 au shoot. Le favori pour le titre de MVP a tout de même réussi à scorer 35 points. De son côté, Russel Westbrook a été limité à six sur vingt-deux au shoot. Les Lakers semblent enfin avoir compris que les victoires allaient passer par la défense. Jouer en équipe, faire les efforts ensemble, voilà le chemin à emprunter pour gagner.

Kobe Bryant est prêt à jouer les play-maker et il aime plutôt l’idée. Kobe va continuer de faire des passes, penser à shooter dans un second temps. Il espère ainsi enlever un peu de pression des épaules de Nash, lui prenant le rôle de meneur.

L’heure est à l’auto congratulation à LA après une belle victoire face à Oklahoma. Cependant, tout cela doit être mis en perspective. Le Thunder venait de finir un road trip long de six matchs et seulement deux victoires sont à afficher au tableau de chasse des Lakers. L’élan optimiste qui découle, doit être grandement tempéré.  Les playoffs sont encore loin, très loin. Trop loin ?

Difficile d’y répondre à l’heure actuelle, tant ces Lakers sont déroutants depuis le début de saison. Une chose est sûre, une série de victoire va être nécessaire.

En sont-ils capables ? On vous laisse vous faire votre propre opinion.

2 Commentaires

2 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top