“I Just Wanted To Hoop” : Chet Holmgren raconte son été 2022, de la Draft jusqu’à sa blessure

Le 21 mars 2023 à 17:23 par Benoît Carlier

Paolo Banchero file tout droit vers le titre de Rookie of the Year mais l’histoire aurait pu être différente avec Chet Holmgren sur les parquets. Dans un mini-documentaire publié sur sa chaîne YouTube, le numéro 2 de la dernière Draft revient sur son été 2022, de sa sélection par le Thunder jusqu’à sa terrible blessure synonyme de saison blanche. Moteur, action !

Il était annoncé comme l’un des grands favoris de cette Draft NBA 2022. Champion du monde U19 et MVP du tournoi malgré un duel perdu face à Victor Wembanyama en finale, Chet Holmgren débarquait à OKC avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de hype. Amoureux du Thunder au point de tanker son workout avec le Magic, la star de Gonzaga est là où elle veut être et Sam Presti a de grands projets pour son nouveau joyau. Avec son profil technique, ses 2,13 mètres annoncés et une belle aisance du parking (près de 40% en NCAA), la Licorne coche toutes les cases pour faire partie du Big Three du Tonnerre aux côtés de Shai Gilgeous-Alexander et Josh Giddey.

Au lendemain de sa Draft, le jeune crack saute dans un avion pour découvrir les installations du Thunder et le 5 juillet il se retrouve déjà dans l’Utah pour un premier match de Summer League. 23 points, 7 rebonds et 6 contres plus tard, les attentes autour du rookie viennent de percer un nouveau plafond. Puis, direction Las Vegas pour affronter les meilleurs prospects du monde sous les yeux de tous les observateurs pendant deux semaines. Chet Holmgren réalise un bon tournoi mais il n’est pas rassasié après de longues semaines de workouts durant lesquelles il n’a pas vraiment pu évoluer en cinq contre cinq.

Alors que tout le monde lui répète de prendre un peu de repos pour profiter du soleil avant une saison éreintante, le kid préfère retourner dans le logis familial du côté de Minneapolis pour commencer à s’entraîner dans son coin. Quand son téléphone sonne pour l’inviter à participer au CrawsOver Pro-Am, il ne réfléchit pas longtemps et prend un avion pour Seattle le lendemain. C’est l’occasion de croiser du monde et d’affronter des joueurs plus ou moins réputés. Associé à Paolo Banchero, il en profite pour scorer 34 points sans transpirer. L’ambiance est bonne, il soigne sa popularité et ça lui permet de garder le rythme avant les camps de pré-saison, que demander de plus ?

Le road-trip de Chet continue à Los Angeles, la capitale du workout à chaque intersaison NBA. À La La Land, il côtoie Kevin Durant, DeMar DeRozan ou encore Jayson Tatum dans des pick-up games sans fin. Le numéro 2 de Draft va à la salle deux fois par jour, six jours sur sept. Le corps est poussé dans ses limites mais Holmgren voit déjà des progrès et peut se permettre de rêver de grandes choses pour sa première saison en NBA. Il rejoint ensuite un coéquipier de Gonzaga à Seattle pour l’un de ses summer camps avec les enfants et Jamal Crawford renouvelle son invitation pour le CrawsOver Pro-Am. Malgré la fatigue, Chet finit par accepter au vu du line-up annoncé pour l’événement (Dejounte Murray, Jayson Tatum et LeBron James himself).

L’opportunité est folle et l’ambiance incroyable pour cette présence inhabituelle du King dans une ligue d’été. Chet Holmgren fait partie de l’équipe adverse et se retrouve en défense sur le quadruple MVP lors d’une contre-attaque anodine. Mission réussie, le lay-up rebondit hors de l’arceau, mais c’est là que le sort du rookie bascule.

“Mon équipe lance la contre-attaque et je pars sur un côté. J’essaye de remonter le terrain, je fais trois ou quatre pas et je sens quelque chose de bizarre. Au début je pensais que la bulle d’air de ma chaussure était percée parce que je ne ressens aucune douleur à ce moment-là. Je demande au coach de me sortir et j’enlève ma chaussure mais tout est normal. Je me lève du banc et je vais jusqu’au vestiaire à cloche-pied. Là, j’essaye de marcher un peu mais j’ai une sensation bizarre. J’ai appelé mon agent : ‘Il y a quelque chose qui ne va pas, je dois aller à l’hôpital tout de suite et faire une radio.”

Je n’avais jamais raté plus d’une semaine à cause d’une blessure dans toute ma vie. Je ne savais pas ce que ça pouvait être et je flippais. […] En regardant en arrière, vous pouvez penser que je suis fou de défendre dans un match de Pro-Am mais je suis comme ça et si c’était à refaire je referais exactement la même chose. J’ai dû faire des millions de pas sur un terrain de basket dans ma vie et j’imagine que j’en ai juste fait un qui n’est pas allé dans mon sens.”

Chet Holmgren se fera diagnostiquer une entorse de Lisfranc avec rupture totale d’un ligament dans le pied droit et c’est toute la hype qui redescend d’un seul coup en comprenant qu’on ne le verra pas de la saison 2022-23. Aujourd’hui, le Thunder est toujours en course pour participer aux Playoffs et on peut se demander où en serait cette équipe avec un ajout comme celui de Chet. Au lieu de ça, Holmgren devrait faire ses débuts en NBA la saison prochaine et on salive déjà à l’idée de suivre la course au ROY face à Victor Wembanyama, Scoot Henderson ou Brandon Miller.

La carrière de Chet Holmgren a subi un petit contretemps avec cette blessure probablement due à l’enchaînement des efforts et au manque de repos. Mais le rookie le dit lui-même, il ne sait pas refuser une invitation à jouer au basket et on ne va pas lui reprocher cet amour pour son sport. Pendant un an, il a eu le temps de travailler sur plusieurs aspects de son jeu pour revenir encore plus fort et on a déjà hâte de voir ses premiers duels face à Wemby en NBA dans quelques mois.