Warriors

Salaires des Golden State Warriors – saison NBA 2022-23 : Stephen Curry est le joueur le mieux payé de toute la Ligue

Salaires Golden State Warriors

Tous les billets de cette image sont à Stephen Curry.

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Une bonne saison en NBA, cela ne se passe pas que sur le terrain. Cela se passe aussi côté finances ! La gestion de la banque est fondamentale pour toute équipe de NBA, il est donc l’heure de se pencher sur les salaires des Golden State Warriors pour la saison 2022-23.

# Pour tout comprendre sur les salaires NBA :

LES SALAIRES 2022-23 DES GOLDEN STATE WARRIORS

warriors salaires 17 octobre 2022

Situation financière par rapport au salary cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 150 267 000$ cette année
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 123 655 000$ cette année

Avec 197,856,194$ engagés contractuellement cette année, les Golden State Warriors sont très largement au-dessus de la limite et vont devoir payer une belle amende, la Ligue s’en frotte les mains.

Les Warriors donnent du gros pognon à leurs grosses stars, vraiment étonnant personne n’aurait pu la voir venir celle-ci. Stephen Curry est peut-être le joueur le plus irremplaçable de la Ligue et est rémunéré en conséquence, Klay Thompson est l’un des meilleurs lieutenant de tous les temps et ce malgré deux saisons manquées, Andrew Wiggins est mieux payé que Draymond et on se demande quand même un peu pourquoi, et Draymond Green donc mérite vraiment ses 25 millions. Voilà, un peu à la manière des Celtics, on est à près de 150 millions rien que sur quatre joueurs, difficile dans ces conditions de descendre sous le seuil de la Luxury Tax. Bon, de toute façon ce n’est pas l’objectif, là on veut gagner, encore gagner, on ne laissera de miettes à personne.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison 2023-24 :

  • Stephen Curry
  • Klay Thompson
  • Kevon Looney
  • Patrick Baldwin Jr.
  • Ryan Rollins
  • Jordan Poole
  • Andrew Wiggins

Il y a deux jours, on vous aurait dit que la situation n’était pas claire à Golden State, que Jordan Poole n’allait peut-être pas signer à cause de l’affaire Draymond Green et que Draymond Green n’allait peut-être pas signer à cause de l’affaire Draymond Green. Ça fait beaucoup de Draymond Green et la question se pose toujours pour lui, même si c’est bien une player option qui l’attend à la fin de la saison et qu’il aura donc les cartes en main. En revanche, Jordan Poole a signé il y a trois jours une prolongation de quatre ans et quelques 140 millions de dollars, même si une partie de ce montant dépend de certains bonus sûrement inatteignables pour lui, comme devenir DPOY ou MVP. On ne se pose donc plus la question. Même chose du côté d’Andrew Wiggins, qui sera moins bien payé que son pote Poole mais qui assure les quatre prochaines années de sa carrière. Tout cela donne beaucoup de pièces maitresses présentes pour longtemps, l’avenir (moins l’inconnu Green) semble stable dans le nord de la Californie.

Trois joueurs à surveiller cette saison :

  • Draymond Green :

Il y a deux semaines, on aurait peut-être pas mis Draymond Green dans cette liste. On n’aurait jamais douté de son envie d’exercer sa player option à la fin de la saison, un an avant de se retrouver agent libre non restreint. Oui mais voilà il est lui-même passé par là, a mis un petit jab du droit à son (ancien ?) copain Jordan Poole, et pourrait pâtir de tout cela cette saison. Si l’histoire ne sera peut-être qu’un feu de paille oublié dans un mois, il est aussi possible qu’elle gâche la saison des Warriors en cas de mauvais départ par exemple. Dans ce cas, on peut imaginer un Draymond Green agacé et pas forcément soutenu par toute sa franchise, tout quadruple champion qu’il soit, refuser de rester à Golden State. On l’a souvent lié aux Los Angeles Lakers, le célèbre analyste d’ESPN Stephen A. Smith déclarant même que Draymond n’avait la tête qu’à ça. Et quand Stephen A. Smith déclare quelque chose, c’est souvent… faux mais des fois c’est vrai alors pourquoi pas ? En tout cas, cela pourrait sortir une énorme épine du pied des Warriors, qui auront un sacré problème financier à régler dès la saison prochaine pour éviter de payer une énorme taxe. Si c’est pour se défaire d’un joueur qui pose problème dans le vestiaire, on pourra peut-être faire d’une pierre deux coups. Mais c’est bien Green qui a les cartes en main.

  • Donte DiVicenzo

C’est un peu le point d’interrogation du marché de l’été à Golden State. Pas que DiVicenzo soit un mauvais joueur, loin de là, mais on ne l’imaginait pas forcément arriver chez les Warriors. Il a signé pour deux ans à 9,3 millions d’euros, et la deuxième année est en option : une player option qu’il aura donc lui même la charge d’exercer ou non. Ce sera la première fois de sa carrière que le jeune arrière doit prendre pareille décision et évidemment, la saison qui vient jouera beaucoup dans son choix. On peut l’imaginer dans un rôle similaire à celui de Gary Payton II la saison passée : un apport défensif très bon venu du banc, principalement. Et si le fils de l’ancien trashtalker légendaire est parti cet été, c’est bien parce qu’il a reçu une belle offre venue de Portland. Donte DiVicenzo fera donc peut-être pareil, si les Warriors ne lui apportent pas plus de garantie.

  • Andre Iguodala

Tous les ans on se demande si Iggy va continuer, et tous les ans la réponse est la même : évidemment ! Andre Iguodala a signé un nouveau contrat d’une année il y a quelques semaines, pour participer à ce qui devrait être sa dernière saison en maillot, short et baskets. Mais peut-on en être vraiment certain ? Qui aurait pu dire qu’à 38 ans il déciderait de s’embarquer dans une nouvelle aventure ? Il a peut-être été amadoué par le nouveau titre acquis avec Golden State. Et si les Warriors répétaient l’exploit ? Ils en sont certainement capables et Iggy pourrait donc rester. Et si tout cela se transformait en un feuilleton à la Udonis Haslem ? Pourquoi pas, finalement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top